TV : BeInSports et le Qatar écoeurent les clubs de L1

TV : BeInSports et le Qatar écoeurent les clubs de L1

La guerre du lot 3 des droits TV a pris un virage brutal vendredi avec l'annonce par BeInSports de sa décision de se placer sous la protection du tribunal de commerce. En panique, les clubs de Ligue 1 crient au scandale.

C’est une situation que personne n’avait vue venir, et il a forcément fait mal à la Ligue de Football Professionnel et aux clubs de Ligue 1. Tandis que Canal+ et BeInSports se battent devant les tribunaux à un rythme régulier afin de se « refiler » les deux matchs de Ligue 1 payés pour 332ME par saison, la chaîne qatarie, qui contractuellement est propriétaire de ces rencontres programmées le samedi à 21 heures et la dimanche à 17 heures, a décidé de porter un coup brutal à la LFP. En effet, l’avocat du média qatari a confirmé que la chaîne avait demandé la conciliation auprès du tribunal de commerce de Nanterre, et s’était donc mise sous la protection de ce dernier. Autrement dit, BeInSports estime qu’elle ne pourra pas payer les 56 millions d’euros de l’échéance de début août et au dernier moment elle utilise la même procédure que Mediapro l’an dernier.

Un conciliateur va donc se saisir du dossier et tenter de trouver une solution convenable pour l’ensemble des deux camps, alors que dans une semaine la saison 2021-2022 de Ligue 1 débutera. En attendant, les dirigeants des clubs ont pris un uppercut, le seul contrat signé avec Amazon ne permettant pas d’envisager des jours meilleurs sur le plan financier. Et dans Le Monde, on apprend que certains présidents sont ulcérés de l’attitude du Qatar, qui dépense pour le Paris Saint-Germain, mais refuse de payer pour BeInSports, même si la chaîne ne vit que de ses propres recettes. « Du point de vue du Qatar, la situation apparaît ubuesque : d’un côté, le royaume abonde à fonds perdu le PSG – il a encore dépensé 84 millions d’euros dans le mercato –, de l’autre, il se montre prêt à laisser tomber sa filiale, et accessoirement à plonger le football français dans la déroute. « C’est abject », témoigne un président de club, sous couvert d’anonymat », explique le quotidien du soir. Hasard du calendrier, le premier match que pourrait diffuser BeInSports sans payer les droits sera celui entre Troyes et...le Paris Saint-Germain prévu samedi prochain.