TV : Canal+ réclamait 30ME, des sites de streaming condamnés

TV : Canal+ réclamait 30ME, des sites de streaming condamnés

Photo Icon Sport

Le tribunal jugeait ce lundi une affaire opposant Canal+, BeInSports et RMC Sport à des responsables de plusieurs sites de streaming, qui diffusaient illégalement du sport.

Responsables de près de 30 sites internet qui diffusaient illégalement des matches de football, de basket et de rugby, cinq personnes âgées de 43 à 57 ans ont été jugées et condamnées ce lundi par le tribunal correctionnel de Rennes. A la demande notamment de Canal+, qui réclamait près de 30ME de dédommagement, mais également de BeInSports et de RMC Sport, lésés par cette diffusion gratuite, la police avait démantelé ce vaste réseau très actif depuis 2011 et qui se finançait en diffusant de la publicité sur ses 30 sites forcément très populaires. Plusieurs centaines de milliers d’euros ont été saisis, l’un des responsables ayant même dissimulé de l'argent sur des comptes bancaires dans des pays exotiques.

Mais ce lundi, la fête est finie puisque la justice a condamné le « patron » de cette petite bande à 12 mois de prison, dont six avec sursis, un de ses compères a pris six mois avec sursis, tandis que leurs collègues prenaient, eux, des amendes. Il faudra cependant attendre le mois d’octobre pour connaître les dédommagements accordés aux diffuseurs, même s’il semble déjà très clair que Canal+ n’empochera pas les 30ME réclamés. Pour la chaîne cryptée, il s’agit surtout de montrer qu’il n’y aura aucune tolérance en matière de piratage, et que personne ne pourra se cacher en France sur ce sujet. Reste que le piratage via l’IPTV risque de rebondir avec la venue de Téléfoot dont l’abonnement à 25 euros fait déjà tousser pas mal d’amateurs de football.