TV : beIN Sports contre-attaque, Canal+ devra payer

TV : beIN Sports contre-attaque, Canal+ devra payer

Comme annoncé plus tôt ce vendredi, le Tribunal de commerce de Nanterre s’est provisoirement prononcé en faveur de Canal+, qui a rompu son contrat de sous-licence avec beIN Sports pour le lot 3 des droits TV de Ligue 1. L’institution estime que la chaîne cryptée peut se défaire de son engagement si son ancien allié ne poursuit pas la Ligue de Football Professionnel en justice pour réclamer une réduction du tarif. Mais comme prévu, le groupe qatari a réagi.

« Nous prenons acte de la décision provisoire du Tribunal de Nanterre qui nous oblige à lancer une action en justice contre la Ligue afin de contraindre Canal+ de se conformer à son contrat, a répondu un porte-parole de beIN Sports. Nous envisageons toutes les options légales. Après un an de chaos suite au désengagement de Mediapro, il est regrettable que le football français soit encore confronté à tant d'incertitude à seulement deux semaines de la reprise du championnat. »

Nouveau rebondissement, c’est donc Canal+ qui doit payer la première échéance (56 M€, sur 332 M€ au total sur l’année) du lot 3. Et diffuser les matchs de Ligue 1 prévus le samedi à 21h et le dimanche à 17h. Reste à savoir comment réagira le groupe dirigé par Maxime Saada, qui avait certifié qu'il ne diffuserait pas le championnat à la reprise.