Pascal Praud furibard du « Je vous emmerde » de Benzema

Pascal Praud furibard du « Je vous emmerde » de Benzema

Photo Icon Sport

Tandis que la FFF travaille discrètement pour mieux faire accepter son retour en équipe de France, Karim Benzema ne fait pas dans la communication low cost. Ce week-end, l'attaquant français du Real Madrid a délivré une vidéo en direct de son jet privé. Et forcément cela a remis de l'huile sur sur le feu concernant l'attitude de Karim Benzema. Pour Pascal Praud, l'international tricolore ne vit clairement pas sur la même planète que tout le monde et cela commence à se voir.

« Benzema est au cœur de polémiques incessantes. Il remet une pièce dans la machine. Et ne parlons pas des temps difficiles pour ceux qui ont du mal à joindre les deux bouts, qui pointent au chômage et ne vont plus au stade parce que le ticket d’entrée est trop cher. A eux, Karim Benzema montre son avion. « Salauds de pauvres ! » comme disait Jean Gabin dans La Traversée de Paris (…) Je ne suis pas dans le cerveau de Benzema mais je ne doute pas qu’il jouisse de montrer ce luxe. Le petit garçon de la banlieue étale sa thune et ça lui plait. « Je vous emmerde tous », semble être sa devise. Au fond, il a peut-être raison puisque personne ne lui dira rien. Noël Le Graët ne prendra pas son téléphone pour lui expliquer que « Karim, tu vois, à deux mois de l’Euro, tu as peut-être intérêt à donner de toi une image plus lisse. Les gens n’ont pas forcément envie de te voir dans un jet privé. Prends modèle sur Antoine Griezmann. Il a un profil de gendre idéal qui plait à la ménagère de moins de cinquante ans. » Discours de vieux monsieur. Paroles réactionnaires qui sentent la jalousie, l’aigreur ou le ressentiment, qui sait ? La délicatesse n’est pas une valeur à la mode. Le savoir-vivre appartient au monde d’hier. Une ère nouvelle a commencé : le bling-bling règne. Et tant pis pour ceux qui voyagent en Classe éco », écrit, sur son blog, le journaliste d’I-Télé et de RTL, dépité et même écoeuré par un tel comportement de Karim Benzema.