Marancineanu la « Sibeth N'Diaye » du sport, c'est sympa la politique !

Marancineanu la « Sibeth N'Diaye » du sport, c'est sympa la politique !

Photo Icon Sport

Ancien ministre socialiste des sports, Patrick Kanner a été assez virulent à l'encontre de Roxana Maracineanu après le cafouillage de communication de cette semaine.

Ministre de Sports sous François Hollande, entre 2014 et 2017, Patrick Kanner n’a guère apprécié que cette semaine Roxana Maracineanu, qui est à ce même poste depuis septembre 2018, affirme que « le sport n’était pas une priorité » alors que la France travaille au déconfinement. Au lendemain de cette déclaration, l’ancienne championne du monde de natation avait corrigé le tir et précisé le sens de sa déclaration. Mais ce samedi, sur BFM, Patrick Kanner, désormais président du groupe socialiste au Sénat n’a pas été tendre avec son ancienne camarade du PS. Car pour lui, Roxana Maracineanu a fait preuve d’un amateurisme très gênant, au point même de balancer une bonne petite vacherie sur la membre du gouvernement d’Emmanuel Macron.

Patrick Kanner a même pris Roxana Maracineanu pour taper sur d’autres membres du gouvernement d’Edouard Philippe. « Je ne veux pas enfoncer la ministre, y compris par solidarité ministérielle. Mais il est vrai qu'il ne faudrait pas que Roxana Maracineanu devienne aux sports ce qu'est Sibeth N'Diaye en tant que porte-parole du gouvernement. Je le dis simplement. Je crois beaucoup au sport amateur mais peu à l'amateurisme en politique (...) Ce qu'elle a dit n'est pas acceptable. Je n'aime pas ça car il y a 17 millions de Français qui sont licenciés et 17 millions de Français qui pratiquent le sport sans être licenciés. Ils ont besoin que leur ministre soit non seulement un porte-parole mais aussi qu'il ne cède pas aux arbitrages de Bercy. Cela avait commencé avec Laura Flessel et cela continue avec elle, le ministère des Sports est en train d'être démantelé », a lancé l’ancien ministre. Tous les coups sont permis, même si la situation est critique pour tout le monde.