Euro 2022 : Où était la VAR ? L'Allemagne furieuse après la finale

Euro 2022 : Où était la VAR ? L'Allemagne furieuse après la finale

Icon Sport

Dimanche soir, l'Angleterre est devenue championne d'Europe en battant l'Allemagne 2-1 après prolongation. Une finale qui ne passe pas en Allemagne où l'on se plaint d'un penalty clairement oublié en première mi-temps.

Il y a quasiment 56 ans jour pour jour, le 30 juillet 1966, l'Angleterre battait l'Allemagne et remportait la coupe du monde pour la seule fois de son histoire. Le match est devenu célèbre pour le but polémique de Geoff Hurst à 100e minute qui avait ou pas franchi la ligne. Dimanche, leurs jeunes homologues anglaises ont vaincu plus d'un demi-siècle de disette pour les sujets de sa majesté en gagnant leur Euro face aux Allemandes 2-1 après prolongation. Si le cas de Hurst ne s'est pas reproduit, goal-line technology oblige, le sentiment d'injustice fut similaire dans les rangs des supporters allemands après cette finale.

Arrêt de la défenseuse anglaise, ni sanctionné, ni revu

La phase polémique est peut-être passée inaperçue auprès des téléspectateurs du monde entier. A la 25e minute, sur un corner allemand, un gros cafouillage a lieu dans la surface anglaise et les Lionnes se sont dégagées tant bien que mal. La phase a été rapidement vérifiée par la VAR mais peu de ralentis ont été proposés ensuite. Sur les images, il semble quand même que la capitaine anglaise Leah Williamson contre le ballon du bras alors que celui-ci se dirigeait vers le but. Juste après le match, le média allemand Bild a proposé un arrêt sur image sans équivoque.

On voit bel et bien ce qui semble être une main claire et sanctionnable. La colère n'a pas tardé à gagner les rangs allemands, à commencer par la sélectionneuse Martina Voss-Tecklenburg. « Une chose pareille ne devrait pas arriver à ce niveau dans une finale de Championnat d'Europe. Il fallait s’en occuper. Il ne fallait surtout pas ignorer cela. [...] La question que je me pose est : pourquoi quelque chose comme ça arrive, pourquoi cela n'est-il pas examiné ? Pourquoi n'y a t-il pas de communication claire ? C'est ce qui me préoccupe », a t-elle fulminé après la rencontre, visant notamment la VAR incarnée par l'Italien Paolo Valeri dimanche. Amertume et incompréhension règnent en Allemagne, comme 56 ans auparavant dans le même stade, face au même adversaire. Décidément, l'Histoire du football est un éternel recommencement.