Après le Mondial, Infantino veut un Euro tous les deux ans !

Après le Mondial, Infantino veut un Euro tous les deux ans !

Icon Sport

Gianni Infantino n'a pas fait que des heureux avec sa proposition d'organiser une coupe du monde tous les deux ans. Outre les puristes, le président de la FIFA a vu l'UEFA et les pays européens s'opposer à lui. Mais, il a déjà trouvé la solution pour les contenter. 

Du foot, encore du foot, toujours plus de foot. La multiplication des matches, des compétitions avec la création de la Ligue des Nations et la future refonte de la Ligue des Champions n'a pas suffi à Gianni Infantino. Le président de la FIFA a émis il y a quelques mois l'hypothèse d'organiser la coupe du monde, non plus tous les quatre ans, mais tous les deux ans. Plus qu'une simple hypothèse, c'était une véritable volonté du boss du foot mondial qui a entamé ensuite une campagne pour promouvoir cette idée. Etudes d'opinion, soutien d'Arsène Wenger ou encore du Brésilien Ronaldo, campagne appuyée en Afrique et en Asie. Infantino donne toujours plus de poids à son projet sensé révolutionner la face du sport le plus populaire au monde.

Euro tous les deux ans, la FIFA cherche le soutien de l'UEFA

Mais, ce projet a suscité bien des réactions négatives. Les puristes et ceux attachés à l'histoire de la compétition créée en 1930 se sont insurgés d'un manque de respect. Certains joueurs et entraîneurs ont crié au danger physique de l'accumulation des matches sur l'autel de l'argent coûte que coûte. Surtout, Infantino a vu l'UEFA venir s'opposer fermement. Alexander Ceferin est farouchement opposé à un projet qui gênerait les compétitions de l'UEFA. Les pays européens le soutiennent et sont accompagnés par les pays d'Amérique du Sud. Face à une possible désertion de ces grands pays du foot, le président de la FIFA doit réagir. Abandonner la coupe du monde biennale ? Non. Appliquer son idée à l'Euro ? Oui. 

« La Coupe du monde tous les deux ans n'est pas une demande de ma part, mais du Congrès de la FIFA, qui a demandé une étude de faisabilité. Nous avons fait une étude très sérieuse et du point de vue sportif, cela fonctionnerait et l'impact économique serait positif pour tout le monde. En Europe, il y a de l'opposition à ce projet mais c'est une façon d'inclure. Comme les Coupes du monde, l'Euro pourrait aussi avoir lieu tous les deux ans », a t-il indiqué dans une interview à la radio italienne Anch'io Sport. Néanmoins, une idée qui ne pourra devenir réalité sans l'accord de l'UEFA. Farouchement opposé à cela pour le Mondial, Ceferin devrait l'être pour l'Euro. À moins que les nouveaux arguments financiers d'Infantino ne le fasse changer d'avis.