Ita : Le boulet Cristiano Ronaldo, Buffon s’y met aussi

Ita : Le boulet Cristiano Ronaldo, Buffon s’y met aussi

Depuis son départ à Manchester United cet été, Cristiano Ronaldo n’est pas regretté à la Juventus Turin. Les Bianconeri affirment que le Portugais nuisait au collectif. Un avis partagé par le gardien Gianluigi Buffon.

Cristiano Ronaldo a visiblement bien fait de quitter la Juventus Turin cet été. Très vite après sa signature en 2018, l’attaquant portugais faisait déjà l’objet de rumeurs selon lesquelles il n’était pas épanoui en Italie. Et encore moins dans le vestiaire de la Vieille Dame. Il faut croire que le malaise était général au sein de l’effectif, où le quintuple Ballon d’Or n’était pas vraiment considéré comme un bon élève, mais plutôt comme un élément perturbateur. En effet, l’ancien gardien de la Juve Gianluigi Buffon confirme que Cristiano Ronaldo affectait le collectif.

« La Juventus a eu l'occasion de remporter la Ligue des Champions la première année où il est arrivé, c'est-à-dire la saison où j'étais au PSG, et je ne pouvais pas comprendre ce qui s'était passé, a raconté le portier de Parme à TUDN. Quand je suis revenu, j'ai travaillé avec Cristiano Ronaldo pendant deux ans et nous l'avons bien fait ensemble, mais je pense que la Juventus a perdu cet ADN d'être une équipe. Nous avons atteint la finale de la Ligue des Champions en 2017 parce que nous étions une équipe pleine d'expérience, mais surtout parce que nous étions unis. Il y avait cette compétition pour les places au sein du groupe qui était très forte. Nous avons perdu ça avec Ronaldo. »

Buffon d’accord avec Chiellini

Une déclaration qui rappelle notamment celle de Giorgio Chiellini en septembre dernier. « Il y avait cette idée qu’un joueur, peut-être le meilleur au monde, pouvait garantir la victoire de la Juventus. La présence de Cristiano a eu une grande influence sur nous, confiait le défenseur turinois à The Athletic. (…) Inconsciemment, les joueurs ont commencé à penser que sa seule présence suffisait pour gagner des matchs. Nous avons commencé à faire un peu moins dans le travail quotidien, dans l’humilité, le sacrifice, et l’envie d’être là pour votre coéquipier jour après jour. (…) Peut-être qu’il était acquis que si nous donnions le ballon à Cristiano, il nous ferait gagner le match. Mais Cristiano avait autant besoin de l’équipe que nous avions besoin de lui. » A un moment donné, CR7 finira bien par donner sa version.