Ita : La Juve a un plan pour Pogba, Rabiot ne va pas aimer

Ita : La Juve a un plan pour Pogba, Rabiot ne va pas aimer

Libre en juin prochain, Paul Pogba n’est pas encore certain de prolonger son contrat avec Manchester United. Le Français laisse la porte ouverte à tous ses prétendants, à commencer par la Juventus Turin qui envisagerait de sacrifier plusieurs éléments dont Adrien Rabiot.

Difficile de savoir où en est réellement Paul Pogba dans sa réflexion. Depuis cet été, le feuilleton concernant le milieu de Manchester United connaît de nombreux rebondissements. On sait que le Français souhaitait partir pendant le mercato estival, lui qui intéressait le Paris Saint-Germain avant l’opportunité Lionel Messi. Finalement, « la Pioche » n’a pas bougé et depuis, on parle plutôt d’une prolongation de son contrat qui expire en juin prochain.

Pogba sème le doute

En effet, le recrutement du club mancunien, notamment avec l’arrivée de Cristiano Ronaldo, l’aurait convaincu de se réengager. Une tendance récemment confirmée par le journal L’Equipe. Seulement voilà, Paul Pogba a encore semé le doute après la demi-finale de la Ligue des Nations remportée face à la Belgique (3-2) jeudi à Turin. « Je parle toujours à mes anciens coéquipiers (de la Juventus), comme Paulo (Dybala), a confié l’international tricolore au média italien Sport Mediaset. Je suis à Manchester, j'ai encore un an de contrat, et après on verra. Je veux bien finir la saison, et puis on verra ce qui se passera. Est-ce que je suis bien à Turin ? Oui (rires). »

Une manière d’ouvrir la porte à un départ, plus précisément à un retour à la Juventus. A moins que Paul Pogba veuille simplement faire monter les enchères, comme le fait si bien son agent Mino Raiola. Manchester United ferait bien de se méfier, car il n’est pas certain que son joueur bluffe. A en croire La Gazzetta dello Sport, les Bianconeri étudient sérieusement la possibilité d’un retour du champion du monde. Et envisagent pour cela de sacrifier les milieux Aaron Ramsey, Weston McKennie et Adrien Rabiot. Pour l’ancien Parisien, le scénario serait difficile à encaisser.