Ita : Affichés par le Corriere dello Sport, Lukaku et Smalling répliquent

Ita : Affichés par le Corriere dello Sport, Lukaku et Smalling répliquent

Photo Icon Sport

Ce vendredi, le choc entre l’Inter Milan et l'AS Roma revêtira une importance toute particulière puisque le cinquième de la Serie A se déplacera chez le leader. Mais pas que…

Depuis quelques heures, cette affiche a pris une toute autre ampleur en coulisses. Jeudi, en titrant sa UNE « Black Friday » avec les photos de Romelu Lukaku et de Chris Smalling, le Corriere dello Sport a provoqué un énorme tollé à travers toute l’Europe. Alors que la Série A est déjà confrontée au racisme dans ses stades, le quotidien transalpin en a donc rajouté une couche avec cette polémique… Mais l’attaquant de Milan et le défenseur de Rome ont décidé de ne pas se laisser faire. Puisque les deux victimes ont réagi sur les réseaux sociaux.

« Vous alimentez la négativité et le problème du racisme »

« Au lieu de se concentrer sur une bataille entre deux équipes, le Corriere dello Sport est arrivé avec le plus stupide des gros titres que je n’aie jamais vu dans ma carrière. Vous alimentez la négativité et le problème du racisme, au lieu de parler du beau jeu qui va avoir lieu à San Siro entre deux grands clubs. L’éducation est la clé. Vous, les gars du Corriere dello Sport, vous devriez faire un meilleur travail sur ça... Merci à tous les fans et autres journalistes pour leur soutien et attendons avec impatience le match de demain. Forza Inter », a d’abord lancé Lukaku, suivi comme son ombre par Smalling.

« Je voulais passer ma journée à être concentré sur le gros match contre l’Inter Milan, il est important que je reconnaisse que ce qui est arrivé ce matin n’était pas bien et hautement dénoué de sensibilité. J’espère que les personnes impliquées dans le montage de cette Une prendront leurs responsabilités et comprendront le pouvoir qu’ils ont à travers les mots et l’impact que ces mots peut avoir. Un grand merci à l’AS Roma pour le soutien », a écrit l’ancien de Manchester United. En attendant le dénouement de cette affaire, tous les membres du Corriere dello Sport sont désormais interdits de tout accès à la Roma et à l’Inter. Logique même si les correspondants ne sont probablement pas responsables des choix de leur direction...