Mercato : Tebas promet l’enfer au Barça

Mercato : Tebas promet l’enfer au Barça

Grâce à la vente de ses actifs cet été, le FC Barcelone a pu respecter les règles du fair-play financier en Espagne. Mais ces énormes recettes ne seront plus valables l’année prochaine, d’où l’avertissement du président de la Liga Javier Tebas.

Après un recrutement aussi ambitieux, le FC Barcelone espérait de bien meilleurs résultats cette saison. La situation n’a rien d’alarmant en Liga puisque les Blaugrana, malgré la défaite dans le Clasico (3-1) dimanche dernier, n’ont que trois points de retard sur le Real Madrid. La grosse déception concerne la Ligue des Champions où le Barça se retrouve au bord de l’élimination. Une victoire de l’Inter Milan contre le Viktoria Plzen mardi serait déjà synonyme de fiasco européen.

Le Real comme modèle

De quoi inciter la direction à envisager de nouveaux renforts cet hiver, notamment au poste de sentinelle, celui d’un Sergio Busquets très décevant. Mais le vice-champion d’Espagne ferait mieux de bien calculer sa masse salariale. Car selon les estimations de Javier Tebas, le Barça aura bien du mal à respecter le fair-play financier de la Liga l’année prochaine, lorsque la vente de ses actifs ne sera plus comptabilisée. « Les leviers leur ont servi pour cette saison, comme ils l'ont déjà dit, mais ils ne peuvent pas le faire pour la saison prochaine », a prévenu le président de la Liga, dans des propos relayés par Sport.

« Ils doivent réduire la masse salariale. Ils ne peuvent pas fonctionner avec 600 millions d'euros de salaire, ils doivent aller jusqu'à 400 ou un peu plus, comme le Real Madrid ou d'autres grands clubs en Europe, a conseillé le dirigeant espagnol, pas forcément inquiet de la situation du Barça en C1. S'ils chutent en Ligue des Champions, ils arrêteront de gagner de l'argent, mais ils arrêteront aussi de payer des primes. Donc, cela signifie des économies de coûts. Cela ne changera pas beaucoup cette saison. » Dans ces conditions, le Barça se dirige vers un mercato compliqué l'été prochain, avec l'obligation de pousser des joueurs vers la sortie.