Esp : Lionel Messi accusé d'avoir ruiné le FC Barcelone !

Esp : Lionel Messi accusé d'avoir ruiné le FC Barcelone !

Longtemps considéré comme un dieu vivant, Lionel Messi subit des attaques de plus en plus violentes alors que son contrat avec Barcelone s'achève. L'Argentin est désormais accusé d'avoir ruiné le Barça.

Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. Cette expression semble de plus en plus s’appliquer à Lionel Messi du côté du FC Barcelone. Tant que le sextuple Ballon d’Or alignait les victoires et les trophées avec le Barça, personne ne lui reprochait rien, mais le fait que la star argentine des Blaugrana annonce l’été dernier qu’il refusait de prolonger son contrat avec le club catalan a soudainement ouvert les vannes aux critiques. Et, au moment où les comptes financiers du FC Barcelone sont dans le rouge vif, puisqu’on parle d’un déficit dépassant le milliard d’euros en fin de saison, Lionel Messi est accusé d’avoir contribué à faire plonger le club sur le plan comptable. Ce dimanche, le très sérieux El Mundo fait sa Une avec un chiffre : 555.237.619 euros, lequel représente le coût du contrat signé en 2017 par Messi pour renouveler de quatre ans au Barça. Et le titre n’est guère plus flatteur pour le joueur et Josep Maria Bartomeu, qui dirigeait le club à l’époque : « Le contrat pharaonique de Leo Messi qui a ruiné Barcelone ». Le quotidien, qui a eu accès à ce document pourtant hautement confidentiel, donne les détails qui permettent d’aboutir à ces 555,2ME dépensés en quatre ans pour conserver La Pulga.

Cette prolongation de contrat de quatre ans, signée le 25 novembre 2017, permet à Lionel Messi d’empocher son salaire, les droits à l’image, une série de primes qualifiées d’inédites par le média, des sommes variables en fonctions de différents objectifs, soit 555,2ME dont le joueur aurait déjà empoché 92% à moins de six mois de la fin de son contrat. Sur ce total, la part liée aux salaires serait de 138ME, soit 380.00 euros par jour, tandis que les primes sont nombreuses avec par exemple 97ME de prime de prolongation, 66ME de prime de fidélité, 1,6ME par saison si Messi joue 60% des matchs, 2,3ME en cas de titre espagnol ou bien encore 3,5ME en cas de victoire en Ligue des champions. Et il en va de même pour le droit à l’image qui donne lieu à une pluie de primes, dont 17ME de bonus de prolongation et 11,6ME de prime de fidélité. Un déluge financier qui ne tient évidemment pas compte de ce que la présence de Lionel Messi a rapporté au FC Barcelone. Les élections à la présidence du Barça approchent, ceci explique peut-être cela.