Esp : Le Real Madrid en « super crise », le Barça scandalisé

Esp : Le Real Madrid en « super crise », le Barça scandalisé

Du côté des médias barcelonais, on est scandalisé que le Barça soit toujours au coeur des débats alors que le Real Madrid est dans une spirale très compliquée.

Si en France, il n’y aucune rivalité entre les médias sportifs, et pour cause il n’y a qu’un quotidien sportif, en Espagne il en va tout autrement. Et entre ceux qui soutiennent le FC Barcelone et ceux qui sont pour le Real Madrid, on tire à boulets rouges. Ce mercredi, du côté du très catalan Sport, on crie au scandale concernant les Unes faites à répétition sur la situation au Barça et la crise traversée par les Blaugrana, notamment avec le dossier Lionel Messi, mais également l’état financier du club. Et les révélations dans El Mundo sur le contrat de prolongation signé par le sextuple Ballon d’Or en 2017 sont celles de trop. Ce mercredi, dans un édito au vitriol, Lluis Miguelsanz, journaliste de Sport, s’indigne de tout cela, alors que le Real Madrid n’est sportivement pas au mieux de sa forme depuis plusieurs matchs, au point même d’avoir vu le FC Barcelone lui repasser devant au classement, même si les deux géants sont à 10 points de l’Atlético Madrid.

Pour le journaliste barcelonais, trop c’est trop. « Et personne ne parle de la super crise à Madrid ? C’est une semaine de Coupe en Espagne et le Real Madrid ne la jouera pas car il a été éliminé de manière retentissante par une équipe de 3e division, mais il semble que personne ne souhaiter parler de ce qui se passe à Bernabeu. Avec une équipe coulée, perdant de la vitesse en Liga, en dehors de la Coupe du Roi et une crise économique également inquiétante, les Madrilènes ne font pas la Une des journaux alors que le Barça est une proie facile, alimentée d’informations qui viennent de l'intérieur et de l'extérieur du club (...) Alors que le Barça reçoit quotidiennement des attaques pour les signatures des années précédentes, personne ne blâme Florentino Perez et ses conseillers pour avoir payé près de 100 millions d'euros pour deux Brésiliens -Vinicius et Rodrygo- qui ne sont pas dignes d’une équipe de première classe. Personne ne remarque non plus les plus de 40ME dépensés sur Militao pour qu'il finisse par chauffer le banc. La supe crise de Madrid a des coupables qui ne sont même pas audités (...) Peut-être que s'ils perdent ce samedi en Liga, quelqu'un se souviendra que le Real Madrid est bien pire qu'un Barça qui aujourd'hui même peut se qualifier en demi-finale de la Coupe », fait remarquer Lluis Miguelsanz, visiblement très agacé.