Euro : La Belgique annonce 0 occasion pour Cristiano Ronaldo

Euro : La Belgique annonce 0 occasion pour Cristiano Ronaldo

Adversaire du Portugal en huitièmes de finale de l’Euro dimanche soir, la Belgique devra s’occuper du cas Cristiano Ronaldo. Pas de quoi effrayer les Diables Rouges qui comptent bien neutraliser l’attaquant de la Juventus Turin.

Fébrile depuis le début de l’Euro, la défense de la Belgique se prépare à affronter un drôle de défi : celui de museler le meilleur buteur de l’histoire des sélections. On parle bien sûr de Cristiano Ronaldo, l’homme aux 109 buts avec le Portugal qui parvient presque toujours à trouver la faille dans le camp adverse. Du coup, on pouvait s’attendre à un traitement spécial réservé à CR7. Mais selon Roberto Martinez, « il n'y aura pas de plan anti-Cristiano Ronaldo ». « Si tu te concentres sur un joueur, un autre te fera mal, a expliqué le sélectionneur de la Belgique. Bien sûr que Cristiano est une grande menace, mais il faudra faire attention aux neuf autres joueurs. »

« Même une demi-occasion… »

Le message est sûrement adressé à ses hommes. Sauf que dans le vestiaire belge, les coéquipiers de Yannick Ferreira Carrasco ont bien conscience que l’attaquant de la Juventus Turin est bien le principal danger. Celui qu’il ne faut surtout pas perdre de vue ne serait-ce que quelques secondes. « Cristiano, on sait qu’il ne faut pas lui laisser une seule occasion, même une demi-occasion, car il peu marquer un peu de partout. C’est sa force. Le but, le but et encore le but, a répété l’ailier belge. Il faut essayer de le tenir le plus loin possible de la surface, bien le contrôler en sachant qu'il y d'autres joueurs qui savent faire la dernière passe à Cristiano. C’est à nous de ne pas leur laisser d’espace. »

Courtois étudie CR7

Quant au gardien Thibaut Courtois, sa tactique consiste à bien étudier Cristiano Ronaldo. « Il faut voir des images de ses frappes, de ses mouvements, de tout ce qu'il fait. Il faut tout voir de lui et on peut alors essayer de comprendre ou de voir les signes de ses décisions pendant le match, a conseillé le portier du Real Madrid. C'est l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football, il peut toujours te surprendre. C’est toujours des matchs spéciaux contre lui et j’espère qu’on saura l’arrêter dimanche. » Pour la Belgique, il est clair que sa capacité à bloquer le meilleur buteur de l’Euro (5 buts) sera la clé de ce huitième de finale.