Un milliardaire américain craque pour l'ASSE, la vente relancée !

Un milliardaire américain craque pour l'ASSE, la vente relancée !

Icon Sport

L'AS Saint-Etienne lutte pour sa survie en Ligue 1 cette saison. Que ce soit en interne ou d'un point de vue sportif, les Verts sont dans l'incertitude la plus totale. 

Samedi soir sur la pelouse du FC Nantes, l'ASSE jouera son avenir dans l'élite du football français. En cas de mauvaise performance, les Verts fileront tout droit en Ligue 1. Un cataclysme pour ce club historique du football français. Avant cette ultime rencontre de championnat, la tension est logiquement à son comble dans le Forez. Car les hommes de Pascal Dupraz devront tout donner pour sauver le club. Un club qui pourrait par la suite changer de propriétaires. L'ASSE a été récemment au coeur de rumeurs de vente en tout genre. Roland Romeyer et Bernard Caïazzo prospectaient un peu partout pour trouver la perle rare. Mais le contrat signé entre la Ligue de Football Professionnel et CVC a tout changé. Grâce à la rentrée d'argent (plus de 30 millions d’euros dès cet été) que va percevoir le club, les deux présidents ne font plus une priorité absolue de vendre les Verts. Cependant, du nouveau est à signaler dans ce dossier. 

Un milliardaire à la tête des Verts ?

Selon les informations de The Independent, le copropriétaire de Crystal Palace, David Blitzer, propose de racheter l'ASSE. L'homme d'affaires américain cherche à développer un "projets multi-clubs". Le média ajoute que les copropriétaires stéphanois voient d'un bon œil l'offre de l'Américain. David Blitzer, en plus de Palace, est aussi propriétaire ou copropriétaire d'Augsburg en Allemagne, d'Ado Den Haag aux Pays-Bas et de Waasland-Beveren en Belgique. Des postes permis par la puissance de sa société Bolt Football Holdings. A noter que David Blitzer faisait récemment partie des potentiels repreneurs de Chelsea après le départ de Roman Abramovitch. Reste à savoir le montant de la première offre de rachat faite par le milliardaire (fortune estimée à plus de 5 milliards de dollars) pour récupérer l'AS Saint-Etienne. Un club évalué selon Bernard Lions à 15 millions d'euros. Dans une interview accordée à Sportklub, le journaliste indiquait sur le sujet : « Le club ne vaut plus grand-chose aujourd'hui. 15 M€ maximum, contre 100 M€ comme il y a trois ans ». Une relégation des Verts en Ligue 1 pourrait encore faire chuter le prix de vente...