L’ASSE et son « peuple vert » font ricaner Pierre Ménès

L’ASSE et son « peuple vert » font ricaner Pierre Ménès

Photo Icon Sport

L’AS Saint-Etienne a beau terminer la phase aller à la quatrième place de Ligue 1, à deux points du Paris Saint-Germain, l’avis de Pierre Ménès n’a pas changé. Car le journaliste n’apprécie pas le manque de spectacle dans les matchs des Verts et ne s’était pas privé pour se moquer de leur élimination en Europa League : « Cinq nuls et une défaite, voilà le bilan des Stéphanois. Ah, ils ont bien fait de fêter leur triomphe dans le derby parce que cette « épopée » verte, elle fait plutôt rire cette fois », avait-il lâché sur son blog. De provoquer de vives réactions de la part des supporters stéphanois, d’où l’explication de Pierre Ménès. 

« Quand je dis des choses comme ça, je me fais assassiner sur Twitter. Moi, il y a une expression qui m’énerve, c’est « le peuple vert »,  a-t-il confié à But ! Saint-Etienne. Ça veut dire quoi ? Parce qu’il y a onze mecs qui rentrent sur le pré avec un maillot vert, il faut dire que tout ce qu’ils font, c’est formidable ? Non, je suis désolé. J’ai 51 ans. Je suis totalement dans la génération Glasgow 76 et Saint-Etienne, c’est autre chose pour moi. Un autre degré d’exigence, un autre enthousiasme, un autre allant… Peut-être que Saint-Etienne finira en Ligue des champions en gagnant tous ses matchs 1-0 mais on ne peut pas me demander de trouver ça chouette… » Il est vrai que l’ASSE (22 buts inscrits) ne possède que la septième attaque du championnat à égalité avec Caen et Toulouse…