ASSE : Puel vide son sac sur le cas Ruffier

ASSE : Puel vide son sac sur le cas Ruffier

Photo Icon Sport

Claude Puel a accepté d'évoquer la situation de Stéphane Ruffier. Même s'il ne ferme pas la porte de l'ASSE au gardien de but, le divorce n'est pas loin.

Au lendemain de la mise à pied à titre conservatoire de Stéphane Ruffier, attendu mercredi soir au centre d’entrainement de Saint-Etienne par un huissier et un stadier, Claude Puel participait à la traditionnelle journée des médias. Et forcément l’entraîneur des Verts n’a pas échappé à des questions sur la relation devenue explosive entre l’ASSE et le gardien de but. Le technicien de l’AS Saint-Etienne a tenu à faire remarquer que la situation avait dégénéré uniquement parce que Stéphane Ruffier n’avait pas voulu être poussé sur le banc en début d’année et que dans la foulée de cette décision le représentant de Ruffier l’avait sévèrement attaqué. Pour Claude Puel, quand un joueur se croit plus fort que le groupe, il doit partir. Et pour Stéphane Ruffier ce moment se rapproche.

S’il ne peut pas dire que le portier de 33 ans est viré, ce sont Roland Romeyer et Bernard Caïazzo qui décideront après un entretien avec Stéphane Ruffier mercredi prochain, Claude Puel admet que la situation est arrivée à un point de non-retour. « À la base, c'est un choix sportif, pas accepté par le joueur. On en arrive à une situation particulière. Pour moi, c'est un épiphénomène. Son entourage déborde et il se pénalise tout seul. On prend des décisions et la priorité, c'est toujours le groupe. Ce qui m'intéresse, c'est qu'on vive bien ensemble, que chacun s'exprime. Un point de non-retour ? Ça me paraît difficile par rapport à ses propos et son comportement qu'il puisse redevenir compétitif pour le groupe. Encore une fois, ce n'est pas une histoire entre un entraîneur et un joueur mais entre un salarié qui doit servir le club qui l'emploie, avec le comportement que l'on attend. Il y a un manque qui est constaté. C'est tout. Après, on verra ça. Il doit revenir avec un autre comportement, surtout vis-à-vis de ses équipiers », a clairement prévenu Claude Puel, qui sait cependant que Stéphane Ruffier n’aura pas réellement l’occasion de changer d’attitude puisqu’il est déjà à l’écart.