ASSE : Puel n'est pas un sale type, il se défend

ASSE : Puel n'est pas un sale type, il se défend

Photo Icon Sport

Même s'il a décidé de mettre des joueurs à l'écart de son groupe pour le stage de cette semaine, Claude Puel ne veut pas passer pour un coupeur de tête à l'AS Saint-Etienne.

Pendant que leurs coéquipiers ont passé quelques jours à Dinard pour un ultime stage à une semaine de la reprise de la Ligue 1, ce sera contre l’OM, plusieurs cadres de l’AS Saint-Etienne ont été laissés à l’Etrat par Claude Puel. De quoi évidemment faire comprendre à ces joueurs qu’ils devaient essayer de trouver un club d’ici la fin du mercato sous peine de regarder la saison des Verts depuis les tribunes ou au mieux sur le banc de touche. Cette décision de Claude Puel contribue à lui donner l’image d’un technicien sans pitié et très dur avec les footballeurs. Mais, évoquant cette situation, l’entraîneur de l'ASSE dément vouloir absolument couper des têtes au sein de son vestiaire, notamment celles des joueurs qu’il a récupérés quand il est arrivé il y a bientôt un an aux commandes de Saint-Etienne.

Dans un entretien accordé au Progrès, Claude Puel met les choses au point sur cette fameuse liste noire. « J’ai la volonté d’améliorer ce groupe-là avec deux ou trois joueurs maximum, mais ça ne sera peut-être pas possible parce que le groupe est très important et qu’on a aucune manne financière pour pouvoir faire des investissements. C’est très clair là-dessus. Si on ne réduit pas la masse salariale, le groupe... J’en ai pris note depuis un moment. On n’est pas là pour chasser les joueurs. Ils sont sous contrat et on les respecte (...) Il faut être respectueux des joueurs. Autant j’ai considéré tout le monde, ceux qui avaient notamment participé à la qualification en Coupe, autant, après, c’est une nouvelle ère », explique l’entraîneur de l’AS Saint-Etienne, qui a entendu ce qu’il se dit sur lui, mais ne changera pas ses habitudes.