ASSE : Le futur propriétaire débarque à Geoffroy-Guichard, la police aussi

ASSE : Le futur propriétaire débarque à Geoffroy-Guichard, la police aussi

Icon Sport

Les dirigeants de l'AS Saint-Étienne vivent des heures animées, puisque le club a été perquisitionné mardi par la police, tandis que le favori au rachat des Verts est attendu ce mercredi.

Les responsables de l’ASSE ont appris mardi que la DNCG donnait son feu vert aux comptes du club relégué en Ligue 2, mais ils n’ont probablement pas eu le cœur à fêter cela. Car quelques heures avant, ils ont eu droit à une perquisition effectuée par la PJ de Saint-Étienne et des policiers de la direction des services centraux des courses et jeux. Au cœur de cette visite, le transfert d’Adil Aouchiche chez les Verts en 2020 et surtout la présence de deux intermédiaires dans cette opération. Si Roland Romeyer a été entendu comme simple témoin, les enquêteurs sont tout de même repartis avec des dossiers liés à cette opération. Dans un communiqué, l’AS Saint-Étienne a d’ailleurs confirmé cette perquisition faite « dans le cadre d’une enquête préliminaire ». Un télescopage du calendrier qui est toutefois malencontreux pour les dirigeants stéphanois lesquels recevront ce mercredi non pas la police, mais une délégation du grandissime favori pour racheter l’ASSE, David Blitzer.

David Blitzer ne recule pas devant l'ASSE en Ligue 2 

Même si à priori il ne sera pas du voyage, ce qui est toutefois à confirmer, le milliardaire américain envoie des émissaires à Saint-Étienne, et ces derniers seront présents afin de visiter « les installations sportives et commerciales dont l’ASSE est propriétaire. » Selon Le Progrès, ce voyage sera la première fois que les dirigeants de l’AS Saint-Étienne rencontreront les représentants de David Blitzer, la banque KPMG ayant déjà dégrossi le dossier pour tout ce qui concerne l’aspect financier et légal. Cette visite devrait donc permettre d'avancer plus rapidement dans ce dossier, car malgré les promesses du duo Caïazzo-Romeyer quelques minutes après la relégation des Verts en Ligue 2, le dossier n'a pas autant avancé que les supporters l'espéraient.