ASSE : Ce qui fait peur aux Verts ? Cette L1 sans dessus-dessous

ASSE : Ce qui fait peur aux Verts ? Cette L1 sans dessus-dessous

Photo Icon Sport

Comme c’est devenu une bonne habitude du côté de Saint-Etienne ces dernières années, les Verts sont en course pour une place européenne.

Après un coup de mou à la fin de son aventure en Europa League, l’ASSE espère bien que l’enchainement des victoires face à Montpellier et Ajaccio est le début d’un sprint final tonitruant. Une chose pensable quand on voit que c’est Troyes qui se présente dans le Chaudron ce week-end, et que l’ESTAC est déjà reléguée. Mais Christophe Galtier dit méfiance, notamment en raison d’un championnat où la moitié des équipes peuvent encore prétendre à l’Europe en fin de saison, ce qui laisse de la place à beaucoup de surprises.

« C’est un match important. Plus nous en gagnons, plus ils le deviendront. Nous avons créé une dynamique à Ajaccio. Il faut la poursuivre face à Troyes. On doit battre Troyes sinon ce sera un gros handicap pour la suite. L’ESTAC jouera sans aucune pression. Certains de leurs joueurs voudront se montrer. Nous avons préparé ce match comme nous avions préparé les autres : avec du sérieux. Je sens mes joueurs très déterminés. Enchaîner des victoires amène de la confiance. Je ne fais aucun calcul mathématique. Je me concentre sur nos obligations de résultats. Des équipes qui ne paraissaient pas concernées par l’Europe peuvent le devenir. C’est le charme de la Ligue 1. On a un calendrier a priori abordable avec quatre matchs à domicile », a tout de même souligné l’entraineur des Verts, pour qui il ne fait aucun doute que l’ASSE a son destin européen entre les mains.