Alexandre Bompard patron de l'ASSE ? Fin du suspense

Alexandre Bompard patron de l'ASSE ? Fin du suspense

Patron du groupe Carrefour, et fils de l'ancien président de l'AS Saint-Etienne, Alexandre Bompard était un candidat de rêve pour racheter les Verts.

Fils d’Alain Bompard, qui a été patron de l’AS Saint-Etienne entre 1997 et 2003, Alexandre Bombard a notamment été le patron des sports de Canal+, avant de prendre la tête d’Europe 1 en 2008, puis de la FNAC en 2010. Sept ans plus tard, ce brillant homme d’affaires de 48 ans a pris les commandes du groupe Carrefour. Et bien évidemment, compte tenu du lien familial, Alexandre Bompard, né à Saint-Etienne, a toujours été un supporter des Verts. Alors, au moment où Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont décidé de vendre l’AS Saint-Etienne, il était évident que le nom du fils d’Alain Bompard allait sortir. Cela est d’autant plus le cas que son père a reconnu qu’il avait le profil idoine pour diriger l’ASSE. Sur le site Poteaux-carres.com, l’ancien patron des Verts avait été clair il y a deux semaines : « Ecoutez, s'il n'avait pas aujourd'hui des perspectives professionnelles énormes ... Quand vous dirigez un groupe comme Carrefour, c'est 400 ou 450 000 employés dans le monde, c'est 100 milliards de chiffre d'affaires, c'est colossal ! Ce n'est pas simple. Il fait partie des gens sollicités de toute part. Mais c'est dans un coin de sa tête ! Cela existe ! », avait confié Alain Bompard.

Ce mercredi, Le Progrès fait voler en éclats l’hypothèse du rachat des Verts par l’actuel patron de Carrefour. « Le pool des repreneurs régionaux a fait long feu tout comme ceux qui envoient Alexandre Bompard à la tête de l’ASSE. Cela relève plus du fantasme (…) Le ballon (d’essai ?) lancé par son père, Alain Bompard ne va pas rouler bien loin », prévient Lionel Lopes-Quintas, spécialiste de l’AS Saint-Etienne pour le quotidien régional. Le flou est donc grand au sein du dossier du rachat de Sainté, car entre les exigences financières de Roland Romeyer et Bernard Caïazzo et la réalité des offres possibles en 2021, il semble y avoir un gros écart à cet instant de la saison. Le dossier de la vente des Verts pourrait donc prendre beaucoup plus de temps que cela était envisagé lorsque les deux dirigeants ont annoncé leur décision de céder l'ASSE.