Rennes : Hamari Traoré pardonne à Neymar, pas à Payet

Rennes : Hamari Traoré pardonne à Neymar, pas à Payet

Photo Icon Sport

L’embrouille avec Neymar, et celle avec Payet, Hamari Traoré ne les perçoit pas du tout de la même façon.

Après la qualification du PSG face à l’OL, une revanche de l’édition 2019 est possible en finale de la Coupe de France. Le Stade Rennais rêve de conserver son trophée jusqu’au bout, mais devra pour cela passer l’obstacle d’une demi-finale à Saint-Etienne. Les Bretons sont en tout cas toujours au rendez-vous, et Hamari Traoré garde un souvenir très ému de cette finale gagnée au Stade de France.

« Franchement, ça reste incroyable, c'est... pfff ! Je ne sais pas comment vous dire, je pense que c'est inexplicable. Quand Nkunku rate son tir au but... Ah la la... Le bruit, incroyable. Je n'avais jamais entendu un truc pareil, ça résonnait dans ma tête, c'était terrible », a expliqué dans L'Equipe le latéral droit, qui était directement aux prises avec Neymar, et a ainsi pu prendre une petite revanche, sans rancune, sur le fameux geste du Brésilien, qui avait fait semblant de le relever lors d’une altercation précédente à Rennes. « Neymar un « copain » oui, on va dire ça (sourire). Il y a eu des petits trucs entre nous qui font partie du foot. Mais ce n'est rien, c'est un grand joueur. Il est toujours dans la provocation et quand il a fait ça, pour moi, ça veut dire qu'il n'était pas bien dans son match », a souligné l’ancien joueur de Reims, qui se veut moins conciliant avec Dimitri Payet, avec qui il s’est aussi chauffé lors du récent Rennes-OM (0-1).

Il a insulté ma mère

« Oui mais là, c'est autre chose, car il a insulté ma mère. On ne touche pas à la famille », a prévenu le Malien, toujours aussi bouillant dans son couloir à 28 ans, et bien décidé à encore aider Rennes à franchir un cap, avec pourquoi pas un nouveau succès en Coupe, et une place sur le podium de Ligue 1 à aller chercher.