PSG : Pochettino a 97 excuses de ne pas être viré !

PSG : Pochettino a 97 excuses de ne pas être viré !

Icon Sport

Le Paris Saint-Germain va tenter de repartir de l'avant ce samedi soir en déplacement à Bordeaux. Mais pour Mauricio Pochettino il y a tout de même un incroyable problème.

Le PSG se déplace ce samedi soir à Bordeaux avec une très belle équipe, mais sans Lionel Messi, Leandro Paredes, Sergio Ramos, Marco Verratti, Rafinha et Presnel Kimpembe, tous blessés et absents. Depuis des mois, les communiqués du service médical du club de la capitale sont remplis, car c’est une évidence, le Paris Saint-Germain a bien du mal à pouvoir compter sur un effectif à 100%. Et tout cela s’est concrétisé de manière statistique, puisque ce mercredi face à Leipzig, le PSG a enchaîné 97 matchs consécutifs sans pouvoir aligner la même composition. Il faut remonter à décembre 2019, soit bientôt deux ans, pour voir l’entraîneur parisien, à l’époque c’était Thomas Tuchel, avoir le même groupe au complet pour deux matchs. Mauricio Pochettino n’a pas échappé à ce phénomène, et l’entraîneur argentin doit composer avec les forfaits, les retours des différentes sélections, les soucis personnels pour composer son onze de départ. Et vu la liste des forfaits de ce samedi, il est déjà acquis que le PSG poussera cette série à 98 matchs.

97 matchs sans aligner deux fois la même équipe, le PSG c'est fou !

Bien évidemment, il serait facile de dire que compte tenu de son effectif le Paris Saint-Germain peut régler ce problème sans souci. Mais c’est totalement faux, Mauricio Pochettino rêvant ouvertement de pouvoir disposer d’un peu de stabilité dans son effectif. Interrogé ce samedi par Le Parisien, Francis Gillot, ancien entraîneur des Girondins de Bordeaux et désormais membre de la Direction technique Nationale avoue que l’ancien coach de Tottenham doit tout de même se gratter la tête face à cet effectif fluctuant et qu’il ne mérite pas toutes ses critiques sur son incapacité à imposer un style de jeu. « Pochettino a des résultats. Quelque part, aujourd’hui, qu’est-ce que vous voulez lui reprocher ? Moi je pense qu’il faudra le juger quand il aura vraiment l’équipe type mais sur une durée minimum d’un mois. Là, il pourra mettre en place des choses. Malheureusement, il ne joue jamais avec la même équipe », fait remarquer le technicien, qui estime injuste toutes ces attaques à l'encontre de l'entraîneur du PSG. Pourtant, si Paris ne gagne pas à Bordeaux, nul doute que cela ne va pas se calmer.