PSG : Neymar souffre du syndrome brésilien

PSG : Neymar souffre du syndrome brésilien

Très décevant depuis son retour de blessure, Neymar n’a pas retrouvé sa meilleure condition physique. C’est à se demander si le meneur de jeu du Paris Saint-Germain a encore envie. Une situation qui n’étonne pas vraiment le journaliste Didier Roustan.

En cas de départ de Kylian Mbappé cet été, Neymar ne pourra pas se cacher. Le numéro 10 du Paris Saint-Germain devra tenir un rôle majeur dans le projet relancé. Mais le Brésilien en est-il encore capable ? La question n’est pas anodine compte tenu de ses récentes performances. Depuis son retour de blessure en février dernier, l’ancien joueur du FC Barcelone évolue loin de son meilleur niveau, notamment à cause d’une condition physique insuffisante. Reste à savoir si Neymar a toujours l’envie de rebondir.

Très critique envers l’international auriverde, Daniel Riolo en doute. Mais de son côté, Didier Roustan conseille au Paris Saint-Germain de ne pas lâcher sa star. « Est-ce qu’il faut que le PSG relance Neymar ? Oui, je pense que cela doit être l’une des priorités. Il faut essayer. Il est dans une période très compliquée. Forcément, il y a des facteurs qui font qu’on en est arrivé là aujourd’hui. C’est vrai que la direction a une part de responsabilité là-dedans », a estimé le chroniqueur de la chaîne L’Equipe, avant d’évoquer un parallèle avec d’anciens joueurs brésiliens.

Neymar est un joueur brésilien, et le PSG connaît les risques et les avantages

« C’est une situation qu’on retrouve aussi avec certains Brésiliens. Ronaldinho sur la fin, alors qu’il est encore jeune, tu sens qu’il perd de sa spontanéité, de son sourire. C’est assez brésilien finalement, a comparé Didier Roustan. Même le grand Ronaldo, sur la fin, c’est assez identique. Ronaldo a eu des soucis physiques, mais Neymar aussi. Il a eu trois grosses blessures depuis qu’il est au PSG. Ils ont ce génie et on a l’impression qu’ils se contentent de ça. » Après la prolongation de Neymar jusqu’en 2025 en mai dernier, le club francilien a tout intérêt à éviter ce même déclin.