PSG : Nasser Al-Khelaïfi choqué par les demandes du CUP

PSG : Nasser Al-Khelaïfi choqué par les demandes du CUP

Icon Sport

Dimanche soir, les Ultras du PSG ont fait la grève des encouragements contre l’OM. Preuve d’un malaise profond avec la direction du club…

Dans son édition du jour, Le Parisien revient sur la fracture entre les Ultras du Paris Saint-Germain et la direction du club. Dimanche soir, malgré le prestige de l’affiche contre l’Olympique de Marseille dans le Classique du championnat, le Collectif Ultra Paris a pris la décision de faire la grève des encouragements et d’exprimer quelques chants hostiles en plus d’afficher des banderoles de mécontentement. Une attitude qui n’a pas du tout été comprise par les joueurs du PSG et en premier lieu par le capitaine de Marquinhos, qui avait fait part de sa stupéfaction à la sortie du match au micro du diffuseur Prime Video. « L’ambiance, honnêtement, je ne m’attendais pas à ça. C’était un Classique. Ce n’était pas le moment de faire ça » se désolait Marquinhos, très déçu par l’attitude des supporters. Un état d’esprit partagé par le président Nasser Al-Khelaïfi.

Al-Khelaïfi ne veut plus tendre la main aux Ultras

Le journal francilien explique que Romain Mabille, président du Collectif Ultra Paris, a adressé une lettre au président du Paris Saint-Germain. Mais de son côté, Nasser Al-Khelaïfi n’a aucunement l’intention d’amorcer un rapprochement avec les Ultras. Et pour cause, le Qatari, qui a eu un rôle majeur dans le retour des Ultras au Parc des Princes en 2016, a été très touché par les critiques du CUP à son égard ces dernières semaines. Il ne souhaite donc pas « donner des gages à ses contempteurs ». Le Parisien explique par ailleurs que le Paris Saint-Germain juge irrecevables les exigences du Collectif Ultra Paris, qui souhaite pouvoir échanger régulièrement avec les joueurs ou encore donner son avis sur la couleur des maillots. Toutes les réunions qui étaient prévues entre la direction du PSG et les Ultras ont ainsi été annulées, preuve de la tension extrême qui règne à Paris, où Nasser Al-Khelaïfi n’a visiblement plus l’intention de faire d’efforts vis-à-vis des supporters. Et les résultats, comme l'échec en Ligue des Champions, n'aident bien évidemment pas le club parisien à être serein face à cette gronde.