PSG : Le Qatar a serré les boulons, le mercato l'a prouvé

PSG : Le Qatar a serré les boulons, le mercato l'a prouvé

Photo Icon Sport

Le CIES a analysé les faits et gestes des clubs européens sur le marché des transferts cet été. Le PSG s’est montré plus raisonnable que pendant l’été 2019.

Le mercato désormais terminé, l’heure est venue de faire les comptes. Une tâche à laquelle le CIES a eu le plaisir de s’atteler. Le Centre International d’Études Sportives a rendu public ses résultats concernant les effectifs les plus chers des cinq grands championnats, calculés avec les indemnités de transfert. Ainsi, on apprend que Manchester City est la formation avec la valeur la plus haute (1,036 milliard d’euros). Le PSG se classe deuxième avec un montant de 888 ME dans lequel ne sont pas étrangers Neymar (222 ME) et Kylian Mbappé (180 ME). Le CIES révèle également que le club parisien a dépensé 25 ME de moins cet été que lors du mercato estival de l’an dernier.

Un fait à prendre en compte, dans lequel la crise liée au coronavirus à sa part d’importance. Enclin à vendre ses indésirables cet été, ce qu’il n’a d’ailleurs pas réussi à faire, le club parisien n’a pas souhaité sortir le chéquier pour se renforcer, hormis dans les dossiers Mauro Icardi (56 ME) et Sergio Rico (6 ME). « Ce résultat indique une plus grande prudence de la part des dirigeants parisiens », analyse le CIES. Ces mêmes dirigeants parisiens ont opté pour des prêts (Pereira, Florenzi et Kean) et des transferts de joueurs libres (Rafinha, Letellier). Le PSG espère que ces renforts lui permettront de faire mieux que la saison dernière en Ligue des Champions, c’est-à-dire gagner cette fameuse finale.