PSG : Galtier calme Navas après sa démonstration

PSG : Galtier calme Navas après sa démonstration

Icon Sport

Décisif en amical contre les Red Diamonds d’Urawa (3-0) ce samedi, Keylor Navas a donné satisfaction à Christophe Galtier. Mais rien n’a changé pour l’entraîneur du Paris Saint-Germain, le Costaricien restera gardien numéro 2 derrière Gianluigi Donnarumma.

Vainqueur de son troisième match de préparation, le Paris Saint-Germain monte en puissance à l’image de son gardien Keylor Navas. L’ancien portier du Real Madrid a encore été décisif contre les Red Diamonds d’Urawa, sous les yeux d’un Christophe Galtier forcément satisfait de sa performance. Il n’empêche que sa prestation n’a pas chamboulé la hiérarchie établie. Pour l’entraîneur parisien, le Costaricien, bien que mécontent de sa situation, sera bien la doublure de Gianluigi Donnarumma.

« Keylor a fait des arrêts importants et décisifs, il travaille très bien. Mais j’ai été très clair avec les gardiens en début de saison, je ne souhaite pas de rotation, je veux fonctionner avec un numéro 1, a tranché Christophe Galtier devant les médias. Il sait ce que j’attends de lui dans son rôle de numéro 2. Je sais qu’au fond de lui-même il y a beaucoup de frustration. Mais pour un club comme le Paris Saint-Germain, il est très important d’avoir deux très bons gardiens. » En effet, Keylor Navas ne devrait pas quitter le club cet été. Ce que le principal intéressé annonçait déjà le mois dernier.

Mécontent, Navas veut quand même rester

« Dans mon club, j'ai un contrat de deux ans et ça veut tout dire, confiait Keylor Navas au site yashinquesada.com. Nous verrons ce qui se passera dans le futur, je pense que c'est difficile. J'ai toujours été un combattant et j'aime les défis. J'ai deux ans de contrat, je pense à l'équipe nationale et à continuer à Paris, je ne vois pas d'autre option. Dans aucune équipe on ne peut vous garantir une place de titulaire. Quand on sait qu'on peut commencer chaque match, c'est normal qu'on n'aime pas vivre une situation comme celle qu'on a eue cette année. » Déjà déçu de l’alternance la saison dernière, le gardien numéro 2 aura encore plus de mal à accepter son nouveau statut.