PSG : Galtier anti-Ramadan ? Julien Fournier avoue sa faute

PSG : Galtier anti-Ramadan ? Julien Fournier avoue sa faute

Icon Sport

Cette semaine, Julien Fournier a lancé un pavé dans la mare en accusant Christophe Galtier d'avoir mal géré son vestiaire à Nice pendant le Ramadan. De quoi mettre dans la tourmente l'entraîneur du PSG ? Pas pour son ancien président, Jean-Pierre Rivère.

La guerre Julien Fournier-Christophe Galtier est toujours d'actualité malgré le départ des deux hommes de l'OGC Nice. Cette semaine, l'ancien directeur sportif azuréen en a remis une couche accusant clairement l'entraîneur du PSG de fautes graves dans sa gestion du groupe niçois. « Très honnêtement si j’explique les vraies raisons pour lesquelles Christophe et moi on s’est disputé, car c’est le mot, il n'entrera plus dans un vestiaire en France et en Europe », avait-il déclaré sur RMC mercredi soir. Le journal l'Equipe a ensuite précisé les propos de Julien Fournier, axant le nœud du problème sur la gestion du Ramadan par le technicien.

Le cas Galtier, un non-évènement pour Jean-Pierre Rivère 

Ce dernier ne voulait pas que ses joueurs suivent cette pratique religieuse mais surtout il a été accusé de ne pas apprécier la composition sociale et ethnique de son vestiaire. De quoi débuter une nouvelle polémique sur le dos de l'entraîneur du PSG et en plus sur un sujet sensible. Son ancien président à Nice, Jean-Pierre Rivère, a été amené à réagir au débat et aux propos de Julien Fournier avant le match face au club parisien justement. Rivère a tenu à défendre son ancien entraîneur, précisant qu'à sa connaissance aucun fait grave n'avait eu lieu et qu'il n'y avait pas matière à en faire autant dans la presse française. 

« Oui, il y a eu des tensions entre les deux hommes. On a été moins performant à un moment, ça crée nécessairement des tensions dans un club. Le sujet en question, il n’y a aucune matière à faire une polémique. J’ai eu Julien (Fournier) tout à l’heure, ça faisait longtemps que je ne l’avais pas eu au téléphone. J’ai dit « Julien franchement je comprends pas trop ce que tu as pu dire ou déclarer ». Il m’a dit qu’il avait été peut-être un peu maladroit. Pour moi, c’est une histoire qui va se dégonfler toute seule. [...] Il y a des garçons qui respectent leur religion, ça se passe comme ça se passe. Il y a juste une divergence de point de vue sur la gestion de cela mais sincèrement il n’y a pas de quoi en faire un évènement comme on l’a vu dans la presse », a t-il indiqué au micro de Canal+ avant PSG-Nice. Une manière comme une autre pour Jean-Pierre Rivère de faire retomber la tension, entre les deux hommes, mais surtout sur son club déjà mal embarqué en Ligue 1.