PSG : Dortmund autorise Meunier à finir la C1 avec Paris !

PSG : Dortmund autorise Meunier à finir la C1 avec Paris !

Photo Icon Sport

Le Borussia Dortmund a annoncé dimanche qu'il autorisait Thomas Meunier à jouer la fin de la Ligue des champions avec le PSG s'il le souhaitait.

Thomas Meunier et le Paris Saint-Germain ne sont pas tombés d’accord concernant une prolongation de deux mois du défenseur, et ce dernier s’est engagé cette semaine avec le Borussia Dortmund. Mais invité d’une émission ce dimanche, Hans-Joachim Watzke, le directeur général du club allemand éliminé par le PSG lors des huitièmes de finale, a annoncé qu’il était prêt à laisser l’international belge finir la Ligue des champions avec le club français. Pour l’instant, rien n’est fait, mais le dirigeant du Borussia Dortmund avoue que Thomas Meunier réfléchit à cette hypothèse de rejoindre temporairement l’équipe de Thomas Tuchel, ce que le BVB ne refusera pas.

Une position justifiée par Hans-Joachim Watzke. « Thomas n'a pas encore décidé s'il allait finir la saison avec le PSG pour disputer le Final 8 de Ligue des champions. Ce que je sais, c'est qu'il réfléchit actuellement à cette possibilité. Et s’il le désire, il pourra rejoindre Paris. Il nous faudra simplement discuter et trouver un terrain d'entente avec nos homologues parisiens, notamment pour clarifier les modalités de la prolongation de contrat de deux mois et tout ce qui concerne les assurances. Nous sommes en tout cas ouverts quant à cette possibilité. Nous savons que cette compétition est la plus prestigieuse pour n'importe quel club et pour n'importe quel joueur (...) Thomas s'est bien reposé avec le confinement, il pourrait ainsi jouer la Ligue des champions avec le PSG en août, puis nous rejoindre dans la foulée pour effectuer la fin de notre préparation en vue de la nouvelle saison. Qu'il veuille aller au bout de ce projet avec les Parisiens serait tout à fait compréhensible », a confié le directeur général du Borussia Dortmund. La belle est désormais dans le camp de Thomas Meunier, mais également de Leonardo, qui doit éventuellement discuter avec ses homologues allemands.