PSG : Al-Khelaifi veut toujours former « le nouveau Messi »

PSG : Al-Khelaifi veut toujours former « le nouveau Messi »

Photo Icon Sport

Le Paris Saint-Germain dépense chaque année des dizaines de millions d'euros pour se renforcer, et le club de la capitale le fait d'autant plus facilement désormais que les sanctions financières de l'UEFA ont été levées. Mais Nasser Al-Khelaifi l'a toujours dit, son projet passe par une montée en puissance de la capacité du PSG à dénicher et former ses futures stars. Et le temps n'a pas calmé la volonté du président du Paris Saint-Germain toujours aussi décidé à aboutir dans ce domaine, et qui s'en donne les moyens.

«  A mon arrivée au club en 2011, j’avais déclaré que nous voulions le nouveau Messi et j’avais ensuite précisé qu’il pouvait très bien être issu de la région parisienne. C’était une façon de souligner à quel point la formation serait importante dans notre projet. L’idée de détecter de nouveaux talents, et particulièrement dans le formidable vivier de la région Ile-de-France, reste l’une de nos priorités (…) J’aurai toujours un œil très attentif sur ce dossier car, à mes yeux, un grand club se doit de s’appuyer sur un grand centre de formation. Nous avons déjà triplé le budget consacré à la formation depuis 2011, ce qui est un signe très fort de notre volonté d’extraire de grands talents issus de la région parisienne. C’est aussi pour cela que nous sommes passés, sur la même période, de 5 recruteurs à plus de 20 désormais. Même si nous sommes très exigeants, nous pouvons nous satisfaire de plusieurs résultats ! J’étais extrêmement fier de voir que nous avions 5 joueurs dans l’équipe de France championne d’Europe U17 l’an dernier, comme je suis heureux de voir notre équipe U19 qualifiée pour les quarts de finale de la Youth League (…) Plus nous aurons de joueurs issus de notre centre de formation dans notre équipe première, plus je serai un président comblé. Cela ne peut que renforcer l’identité parisienne du club à laquelle beaucoup de nos supporters restent très attachés », a confié, sur RMC, Nasser Al-Khelaifi, histoire de démontrer qu’il ne voulait pas uniquement signer des gros chèques et zapper la formation, comme certains clubs anglais l’ont fait.