PSG : Al-Khelaifi sort le chéquier, il faut sauver le foot amateur

PSG : Al-Khelaifi sort le chéquier, il faut sauver le foot amateur

Photo PSG.fr

Le Paris Saint-Germain a décidé de venir en aide aux clubs de football d'Ile-de-France et Nasser Al-Khelaifi a signé un premier chèque.

Totalement à l’arrêt, en dehors des clubs professionnel, le football amateur traverse une crise sans précédent, et cela dans toute la France. Conscient de cette situation compliquée, et même si le Paris Saint-Germain a sa part de soucis, Nasser Al-Khelaifi a pris l’initiative d’aider les clubs de la Ligue de Paris-Ile de France. Et cela se concrétise par un don financier qui sera évidemment accueilli à sa juste valeur par les clubs concernés. « Pour les deux prochaines années, le Fonds de dotation du Paris Saint-Germain apportera une aide financière aux jeunes footballeurs pour les accompagner dans la pratique de leur sport. La première saison, cette aide consistera au versement, via la Ligue de Paris, aux 1200 clubs franciliens d’un euro par licencié(e) de moins de 19 ans, soit 174 615 euros. La seconde saison, le Fonds de dotation versera 150.000 euros à la LPIFF pour financer des projets élaborés en commun entre la LPIFF et le Fonds de dotation qui aura une voix décisive au chapitre », précise le Paris Saint-Germain.

Pour le président du PSG, cette aide est normale et Nasser Al-Khelaifi tient à expliquer pourquoi le Paris SG s’est engagé dans cette voie.  « Cette action de solidarité avec les clubs franciliens et les jeunes membres de la Ligue de Paris – Ile de France de football fait totalement sens pour le Paris Saint-Germain au moment où nous connaissons depuis presque un an une situation difficile exceptionnelle. En tant que premier club de la capitale et d’Ile de France, le club a un devoir de solidarité et de partage auprès des nombreux clubs environnants qui forment les espoirs de demain. Le Paris Saint-Germain est heureux de pouvoir contribuer à ce que les jeunes joueurs franciliens puissent poursuivre la pratique de leur sport », explique le dirigeant du PSG. Et si les gros clubs en faisaient tous de même ?