PSG : Al-Khelaïfi menace l'Inter, le bras de fer commence

PSG : Al-Khelaïfi menace l'Inter, le bras de fer commence

Icon Sport

Cet été, le PSG a fait le forcing pour recruter un défenseur central de talent. Le nom de Milan Skriniar a systématiquement été annoncé proche de signer à Paris. Avant que l'Inter ne bloque le transfert de son défenseur. Face aux menaces de Nasser al-Khelaïfi, les Interistes sont préparés au bras de fer.

Le PSG a perdu une bataille, mais pas la guerre. Si Paris a échoué à recruter Milan Skriniar, le club de la capitale estime avoir encore toutes ses chances d'enrôler le Slovaque durant le mercato hivernal. Surtout que les finances de l'Inter Milan sont au plus bas. Le club a récemment communiqué les pertes liées à la saison 2021/2022 qui s'élèvent à 140 millions d'euros. Face à cette situation délicate, Steven Zhang, le directeur du club de la Lombardie a annoncé que 100 millions d'euros allaient être injectés d'ici la fin de l'année pour palier à cette perte. En plus de cette action financière, l'Inter a toujours pour projet de prolonger Skriniar avec une revalorisation salariale à la clé, ce qui a le don d'énerver le PSG et Nasser al-Khelaïfi.

Nasser prêt à revenir à la charge cet hiver

Selon les informations de la Gazzetta dello Sport, le joueur de 27 ans pourrait toucher un salaire de 6 millions d'euros s'il accepte de prolonger son contrat chez les Nerazzurri. Ce qui ferait du défenseur central l'un des joueurs les mieux payés de l'équipe. Si le PSG compte revenir à la charge durant le mercato hivernal, le quotidien italien explique que l'inter va continuer de refuser les offres parisiennes, quitte à prendre le risque de voir partir Skriniar libre durant l'été 2023. Néanmoins, au sein du club, la confiance règne puisque les dirigeants milanais sont persuadés de parvenir à leur fin, malgré l'insistance de Nasser et ses menaces déguisées durant toute la période du marché des transferts. Le dirigeant parisien estimait que les Nerazzurri retenaient le joueur contre son gré et qu'en conséquence, il le recruterait libre en juin 2023 avec un meilleur salaire pour Skriniar à la clé. Le bras de fer entre les deux cadors européens va se poursuivre et du côté de Paris comme de l'inter, on campe sur ses positions.