Le contrat de Mbappé au PSG annulé ?

Le contrat de Mbappé au PSG annulé ?

Icon Sport

Remonté comme une horloge après la prolongation de Kylian Mbappé au PSG jusqu'en juin 2025, Javier Tebas, le président de la Liga espagnole, a déposé plainte contre le club de la capitale auprès de l’UEFA.

Trop c’est trop pour Javier Tebas, qui cible le Paris Saint-Germain depuis le transfert de Neymar en provenance de Barcelone il y a cinq ans pour 220 millions d’euros. Après la prolongation de Kylian Mbappé au PSG jusqu’en 2025, le patron de la Liga espagnole a pris la décision de porter plainte contre le club de la capitale auprès de l’UEFA. Et cette fois, l’homme fort du football en Espagne estime qu’il a de grandes chances d’être entendu. Juan Branco, l’avocat mandaté par Javier Tebas, s’est expliqué sur la procédure en cours sur l’antenne de RMC. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le clan Tebas a cette fois l’espoir de faire tomber le PSG et de faire bouger les lignes.

Le PSG ciblé, Manchester City aussi

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

« Le but est de changer le système et d'exiger qu’il y ait une harmonisation à l’échelle européenne sur les règles qui s’appliquent sur le fair-play financier, le contrôle financier des clubs pour sortir de la situation délirante dans laquelle on est aujourd’hui avec les contrats que l’on connaît. Cela fait des années que le PSG réussit à esquiver le droit applicable. Ils ont eu des tactiques plus ou moins efficaces. Plus ou moins légales d’ailleurs. Il y a eu un certain nombre de procédures judiciaires qui ont été lancées suite à un certain nombre de manœuvres qui n’étaient pas tout à fait dans les clous. On établit une règle et ils arrivent à la contourner à chaque fois. Manchester City fait de même… Nous, cette fois, on va essayer de fixer nos limites et de refixer le cadre dont ils ont de cesse de s’échapper » a lancé l’avocat mandaté par Javier Tebas.

Javier Tebas pense avoir trouvé la « faille »

Au sujet du dossier Kylian Mbappé de manière précise, Juan Branco explique. « Le Real Madrid a des revenus légaux, pas des transfusions qui viennent du Qatar » lance-t-il pour défendre le club présidé par Florentino Pérez et pour tacler le Paris Saint-Germain, avant de conclure. « Des revenus qui sont le fruit de son activité commerciale, de son rayonnement. Le Real s’est retrouvé en position de concurrence déloyale par rapport au PSG. On se retrouve avec le Real qui économise ses petits sous année après année, qui n’a pas fait de grands recrutements ces deux dernières années et se retrouve dans une position où il ne peut pas suivre les propositions faites par le PSG. C’est une situation compliquée et injuste. On demande une réforme du système et c’est pour ça qu’on veut aller à l’échelle européenne. On a l’espoir de faire changer les règles et on pense avoir trouvé la faille qui permettra cette bascule ». Une phrase qui peut laisser entendre que Javier Tebas et ses avocats ont trouvé le moyen de faire tomber le PSG. De quoi inquiéter Nasser Al-Khelaïfi et le Qatar ?

En tout cas, la démarche est entamée et Juan Branco est persuadé que les contrats des plus grandes stars du club de la capitale sont illégaux. Il est donc prêt à aller très loin, et menace de faire invalider la prolongation de contrat de Kylian Mbappé, comme il l'a expliqué ce vendredi en conférence de presse. « Nous allons demander l'abrogation de l'homologation du contrat de Mbappé à la ministre des Sports car c'est l'autorité de tutelle des administrations sportives et la LFP agit par délégation de la FFF. Par la suite, nous allons faire un recours auprès de la LFP afin qu'elle agisse via sa commission juridique la DNCG afin d'opérer un contrôle d'opportunité sur les comptes du PSG. C'est une démarche juridique qui nous permettra d'établir si le contrat de Mbappé est bien dans les paramètres économiques qui sont imposés par les règlements de la DNCG et fair-play financier de l'UEFA », a expliqué le représentant de Javier Tebas et de la Liga en France. Une procédure qui risque de faire parler même si jamais rien de tel n'a été tenté dans l'histoire du football.