Galtier dos au mur, révolution au PSG ?

Galtier dos au mur, révolution au PSG ?

Icon Sport

La défense à trois est de moins en moins convaincante au PSG, qui a perdu Nuno Mendes sur blessure face au Benfica Lisbonne mercredi soir.

Depuis le début de la saison, Christophe Galtier utilise le même système au Paris Saint-Germain : un 3-4-3 articulé autour de l’attaque galactique Neymar, Messi, Mbappé. Mais dans le secteur défensif, le PSG est de moins en moins convaincant. La première mi-temps à Lisbonne, mercredi soir en Ligue des Champions, a mis en lumière les faiblesses défensives du Paris Saint-Germain, secoué comme rarement cette saison. Marquinhos n’est plus que l’ombre de lui-même, Sergio Ramos fait ses 35 ans et Danilo Pereira n’est pas à son poste de formation. La blessure musculaire de Nuno Mendes, qui sera absent trois à quatre semaines, pourrait-elle pousser Christophe Galtier à élaborer un schéma tactique à quatre défenseurs pour la première fois de la saison lors des matchs à venir ?

Nuno Mendes blessé, ça change tout

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nuno Mendes (@nunomendes_5)

La théorie est plus que plausible selon les indiscrétions de L’Equipe, qui croit savoir que Christophe Galtier réfléchit bel et bien à passer dans un dispositif tactique à quatre défenseurs. Il faut dire que les blessures de deux joueurs majeurs du 3-4-3 (Kimpembe et Nuno Mendes) ont rabattu les cartes. Et la défense à cinq, qui devait être une force du PSG avec des joueurs parfaitement adaptées, ressemble maintenant davantage à un immense chantier. En effet, Juan Bernat, en manque de rythme, a nettement moins l’allure d’un piston percutant tel que l’est Nuno Mendes. Et en défense centrale à gauche, Danilo Pereira n’offre pas toutes les garanties.

Quid de Neymar, Messi et Mbappé ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

Dès lors, un retour à une arrière garde à quatre avec Sergio Ramos et Marquinhos pourrait voir le jour pour les matchs à venir. Quid alors de Messi, Mbappé et Neymar ? L’avantage de la défense à trois est de voir les trois attaquants du PSG très proches les uns des autres dans l’axe, les couloirs étant occupés par les pistons. En cas de retour à un 4-3-3 plus classique, Christophe Galtier serait presque obligé d’isoler deux stars du PSG sur les côtés. Le casse-tête est réel pour l’entraîneur du PSG, qui dispose en revanche des milieux de terrain (Soler, Fabian Ruiz) pour densifier ce secteur de jeu. Chose qui parait indispensable tant Vitinha et Verratti courent dans tous les sens dans le 3-4-3, surtout lorsque le pressing est intense comme à Lisbonne mercredi soir.