Sardar Azmoun proche de trahir Lyon pour la Juventus !

Sardar Azmoun proche de trahir Lyon pour la Juventus !

Icon Sport

L'Olympique Lyonnais avait finalisé depuis plusieurs semaines un accord avec Sardar Azmoun, mais finalement l'attaquant iranien pourrait rejoindre un autre club en toute fin de mercato.

L’OL a retrouvé le sourire au bénéfice de sa courte, mais précieuse victoire dimanche à Troyes, Peter Bosz s’évitant une grosse prise de tête à quelques jours de la réception de l’AS Saint-Etienne dans un Groupama Stadium qui sera probablement encore à jauge réduite. Mais dans les coulisses, cela grimace nettement plus, car les négociations pour obtenir un accord avec le Zénith Saint-Pétersbourg concernant Sardar Azmoun tournent en rond sans aucune avancée majeure. Actuellement aux Émirats avec ses coéquipiers du club russe, le buteur iranien a beau avoir négocié les termes d’un possible contrat avec l’Olympique Lyonnais dès la fin du mois de novembre dernier, Azmoun sait que ses dirigeants ne lâcheront rien et qu’il devra s’adapter, même s’il ne lui reste plus que cinq mois de contrat avec le Zénith. Ces derniers jours, une rumeur a fait du buteur une piste désormais majeure de la Juventus et ce lundi la Vieille Dame semble avoir fait un gros pas en avant dans ce dossier.

La Juventus est confiante pour signer Azmoun 

Tuttosport, le quotidien sportif de Turin, annonce que les dirigeants de la Juventus seraient de plus en plus proches d’un accord à la fois avec leurs homologues de Saint-Pétersbourg, mais également avec Sardar Azmoun. Pour répondre aux exigences financières russes, les Bianconeri auraient proposé 5 millions d’euros, en ajoutant de gros bonus financiers. Pour boucler ce deal, la Juventus n’aurait pas besoin de vendre Alvaro Morata, lequel restera dans l’effectif de Massimiliano Allegri jusqu’en fin de saison. Dans ce dossier, la Juve a donc l’avantage, mais il reste une chance pour Lyon, car Alexandre Medvedev, le patron du Zénith Saint-Pétersbourg, qui est également le numéro 2 de Gazprom, est plutôt du genre à laisser monter les enchères. Il semble probable que dans cette opération, il faille attendre le dernier jour du mercato d’hiver pour connaître la destination finale de l’attaquant iranien tant convoité par Jean-Michel Aulas et Peter Bosz.