Sardar Azmoun, le dernier cadeau de Juninho à Lyon ?

Sardar Azmoun, le dernier cadeau de Juninho à Lyon ?

Icon Sport

Invité de RMC, Juninho a évoqué le mercato lyonnais et surtout les interrogations dans le secteur offensif. Le directeur sportif de l’OL envisage de recruter dans ce secteur, l’Iranien Sardar Azmoun, déjà ciblé l’été, sera encore dans le viseur cet hiver.

Invité de l’émission de Jérôme Rothen sur RMC, Rothen s’enflamme, Juninho a livré ses vérités. S’il a indiqué penser à quitter son poste de directeur sportif de l’OL en fin de saison, le Brésilien reste focalisé sur l’instant présent et son travail de recrutement pour le club lyonnais. Interrogé sur le mercato hivernal du club, Juninho a indiqué la nécessité de recruter dans le secteur offensif « un attaquant de couloir pour percuter ». Outre les manques de l’OL à ce poste, la Coupe d’Afrique des Nations qui se tient en janvier prochain coûte cher aux Lyonnais. Karl Toko Ekambi avec le Cameroun, Islam Slimani avec l’Algérie et Tino Kadewere avec le Zimbabwe manqueront aux Gones pendant plusieurs semaines. Des absences préjudiciables avec l’accumulation des matches, la coupe d’Europe et le podium visé en championnat.

L’OL pense toujours à Azmoun

L’un des joueurs qui sied le plus au profil recherché par le directeur sportif de l’OL reste Sardar Azmoun. Le joueur iranien du Zenit Saint-Pétersbourg a inscrit neuf buts en 17 matches toutes compétitions confondues cette saison. Déjà convoité et proche d’un transfert à Lyon l’été dernier, Azmoun fait saliver Juninho qui a bien confirmé le suivi du joueur par l’OL qui retentera sa chance avec l’Iranien de 26 ans en janvier. « Azmoun, c'est un joueur qui nous plaît beaucoup. À moi, à Peter [Bosz]. C'est plutôt un avant-centre, mais on l'a vu jouer aussi à gauche, derrière l'attaquant et à deux. On ne sait pas si on sera capable de le faire. Mais bien sûr qu'on va essayer de faire quelque chose. », a t-il expliqué sur RMC. Sardar Azmoun sera libre en juin prochain et la fenêtre de recrutement qui arrive en janvier constitue la dernière possibilité de l’acheter au club russe. Un transfert l’été prochain s’annonçant plus compliqué avec une concurrence européenne féroce pour un joueur de ce calibre.