OL : Un acteur-supporter l'allume, Aulas fait son numéro de Don Juan

OL : Un acteur-supporter l'allume, Aulas fait son numéro de Don Juan

Photo Icon Sport

Formé au conservatoire de Lyon, Jérémy Lopez a l'honneur d'être le 523e sociétaire de la Comédie-Française, l'acteur de 34 ans intégré cette institution en 2010 où il a joué dans de très grands classiques. Mais c'est pour un édito au vitriol rédigé pour Olympique-et-Lyonnais.com que Jérémy Lopez fait parler de lui ce mercredi, Jean-Michel Aulas ayant décidé de lui répondre directement, alors que l'acteur lui reproche d'avoir mis en place le sale climat qui entoure actuellement l'OL. Conscient qu'il ne devait pas se contenter d'une menace ou d'une moquerie, le président de l'Olympique Lyonnais a défendu son opinion, donnant rendez-vous à Jérémy Lopez pour lui présenter ses arguments.

« J’ai lu avec beaucoup d'attention comme d'intérêt la tribune que vous avez postée et je vous remercie avant tout de votre passion pour l'OL et de votre franchise. Comme vous pouvez l'imaginer, je ne partage pas complètement votre analyse, mais je serais très heureux d'échanger directement avec vous, autant pour essayer de comprendre votre ressenti extérieur que pour vous donner des clefs que vous ne pouvez pas forcément intégrer avec un regard extérieur. Nous n'avons malheureusement pas remporté de trophée depuis 2012 ce qui ne nous satisfait pas, mais nous n'oublions pas non plus que seuls 4 des 24 trophées nationaux ont échappé au PSG ces 6 dernières saisons. L'OL est le club le plus performant sur la durée (1er en championnat sur 30 ans, sur 20 aussi et enfin sur 10 ans), le club qui depuis le début de la CL l'a jouée le plus souvent : 15 pour 11 pour le PSG et 9 pour l'OM... mais aussi probablement le plus structuré financièrement ce qui apporte à tous ses supporters la pérennité du club au plus haut niveau et l'ambition de titres que nous remporterons de nouveau. Comme vous, je suis convaincu que l'échange est indispensable et je suis impatient de vous rencontrer seul ou en compagnie des groupes de supporters », précise un Jean-Michel Aulas très courtois.