OL : Rudi Garcia, des révélations sur sa signature à Lyon

OL : Rudi Garcia, des révélations sur sa signature à Lyon

Photo Icon Sport

Nommé il y a un peu plus d'un an au poste d'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, après le rapide limogeage de Sylvinho, Rudi Garcia est toujours contesté. Mais pas en interne.

Entre les supporters de l’Olympique Lyonnais et Rudi Garcia, ce n’est toujours pas le grand amour, la présence de l’OL en demi-finale de la Ligue des champions n’ayant pas atténué les critiques. Et même si le club de Jean-Michel Aulas s’est bien redressé en Ligue 1 après un début de saison compliqué, l’ancien entraîneur de l’OM doit faire face à ce bad buzz permanent sur les réseaux sociaux. Eminence grise de Jean-Michel Aulas, et généralement très discret, Vincent Ponsot s’exprime ce samedi dans L’Equipe. L’occasion pour celui qui a été officiellement nommé directeur du football de revenir sur la nomination de Rudi Garcia au poste d’entraîneur de l’Olympique Lyonnais il y a un peu plus d’un an suite à la défaite de l’OL version Sylvinho contre l’AS Saint-Etienne.

Et non seulement Vincent Ponsot assume ce choix de recruter Rudi Garcia, mais en plus il affirme que les fans de l’Olympique Lyonnais auraient pris la même décision que les dirigeants. « J’ai fait partie de ceux qui ont fait les entretiens. Cela a été un choix collectif. La nomination d’un entraineur à l’OL suscite toujours des remous et des commentaires, mais je continue de dire que Rudi Garcia était le candidat le plus en adéquation avec le projet de l’OL. Je ne dis pas que les autres étaient moins bons. On savait que cela allait être compliqué avec notre environnement, parce qu’il venait de Marseille, on sortait de trois ans compliqués avec Bruno (Genesio), donc le choix n’a pas été facile. Je pense que si les supporters avaient participé aux entretiens, ils auraient été contraints de reconnaître que notre choix était le bon. Si l’entretien était décisif ? Non. Il y a les performances de l’entraîneur, la sensibilité du directeur sportif, Juninho, et celui avec lequel il y a eu le plus d’atomes crochus pendant l’entretien, c’était Rudi Garcia. Cela a été une décision collégiale, on était quatre, avec Juninho, Gérard Houllier, le président in fine, et la décision a été unanime. Et pourtant on n’est pas toujours unanimes (sourires) », explique le directeur du football de l’Olympique Lyonnais, qui prévient quand même que Rudi Garcia devra assumer en fin de saison ses résultats, l’OL lui ayant donné les moyens de ramener Lyon sur le podium de la Ligue 1.