OL : Rayan Cherki, un geste ne passe pas

OL : Rayan Cherki, un geste ne passe pas

Actuellement en stage en Espagne pour préparer la deuxième partie de saison, l’Olympique Lyonnais a subi une cuisante défaite contre Arsenal. Un revers lors duquel Rayan Cherki n’a pas vraiment marqué des points…

On dirait bien que le renouveau prôné par Laurent Blanc pour cette préparation hivernale n’a pas encore eu lieu. Du moins au niveau des résultats. Si l’OL avait difficilement remporté son premier match de reprise contre le club belge de Louvain la semaine passée (5-3), Lyon a subi un gros revers contre Arsenal jeudi (0-3). Une défaite nette et sans bavure contre le leader de la Premier League qui pourrait laisser des traces au sein de l’effectif lyonnais. Alors que les Gones vont essayer de se racheter contre Liverpool ce week-end, un joueur pourrait en tout cas faire les frais de cette déroute contre les Gunners. Il s’agit de Rayan Cherki.

Le bad-buzz de Cherki avec sa panenka

Remplaçant et entré en seconde période après l’heure de jeu, quand le score était déjà de 3-0, le jeune lyonnais n’a pas montré grand-chose lors de la Dubaï Supercup… Pire encore, l’attaquant de 19 ans a fait preuve d’une grande suffisance lors de la séance de tirs au but. Si certains de ses coéquipiers, comme Reine-Adélaïde, Tête ou Barcola n’ont pas fait mieux que lui en manquant aussi leurs tentatives, Cherki a loupé son péno en faisant une panenka sans conviction. Le gardien averse n'a clairement pas eu à forcer pour récupérer le ballon. Un geste qui a provoqué un bad-buzz sur les réseaux sociaux, notamment auprès des supporters de l’OL. C'est le problème de la Panenka, qui vous revient dans la figure quand elle n'est pas réussie.

Le staff n’a pas aimé le geste de Cherki

En interne aussi, ce geste n’a pas plu à tout le monde, comme l’explique Le Progrès : « Son geste n’est pas passé auprès de plusieurs coéquipiers et du staff. Ses oreilles pourraient siffler au débriefing de vendredi matin ». En quête de plus de temps de jeu en vue de la deuxième partie de saison après quelques mois compliqués, Cherki ne gagnera pas sa place en se faisant remarquer de la sorte. Car même si Laurent Blanc a envie de lui faire passer un cap, ces petites erreurs de jeunesse pourraient lui coûter cher au moment où le coach choisira son onze pour la reprise de la L1 fin décembre…