OL : Lyon leader de Ligue 1, révolution au mercato

OL : Lyon leader de Ligue 1, révolution au mercato

Photo Icon Sport

L'Olympique Lyonnais passes les fêtes de fin d'année dans le fauteuil de leader de Ligue 1 et cela change totalement le mercato hivernal du club de Jean-Michel Aulas.

Il y a encore quelques semaines, plusieurs départs se profilaient du côté de Lyon, et notamment ceux de Memphis Depay, qui arrive en fin de contrat, d’housser Aouar, qui digérait mal son mercato raté l’été dernier, et même de Moussa Dembélé. Mais les performances sportives de l’OL ont totalement changé la donne, car en enchaînant les victoires et en finissant l’année 2020 aux commandes du classement de Ligue 1, l’équipe de Rudi Garcia commence à avoir d’énormes ambitions sportives. Même si le titre de champion de France n’est pas évoqué officiellement, du côté du Groupama Stadium, la victoire au Parc des Princes face au Paris Saint-Germain a relevé les ambitions. Mais pour continuer son incroyable parcours lors de cette saison 2020-2021, l’Olympique Lyonnais va devoir garder ses cadres, même si économiquement cela est forcément compliqué dans la situation actuelle. 

Le mercato de l'Olympique Lyonnais boulversé

Cependant, Jean-Michel Aulas et Juninho l’ont constaté, l’état d’esprit a clairement changé dans le vestiaires et les candidats au départ ont tous disparu ou presque. Interrogé sur ce thème du marché hivernal des transferts, qui débute la semaine prochaine, Rudi Garcia avoue qu’il est conscient que le vent à tourné à l’Olympique Lyonnais. « Je ne vais pas répondre à la place des joueurs  mais cela me paraît logique qu’ils aient très envie de continuer et de voir ce qu’ils peuvent faire cette saison », a confié l’entraîneur de l’OL après la victoire face à Nantes. Et les propos de Juninho, qui a lui aussi reconnu qu’une réflexion était en cours, sont de nature à annoncer une probable grande stabilité dans l’effectif lyonnais. On ne change pas une équipe qui gagne, cette phrase prend tout son sens concernant le recrutement de Lyon durant le mois de janvier, surtout si l’OL repart du bon pied.