OL : Lyon 1950 remercie Lyon et explique certains incidents

OL : Lyon 1950 remercie Lyon et explique certains incidents

Photo Icon Sport

Le groupe de supporters « Lyon 1950 » fêtait samedi ses 10 ans à l'occasion du match OL-Nice. Mais cet événement a débouché sur plusieurs incidents liés à l'usage des fumigènes. Et JM Aulas promet des sanctions.

Mieux qu’un gâteau et des bougies, le groupe « Lyon 1950 » avait décidé de sortir des fumigènes à gogo histoire de fêter ses 10 ans. Mais le groupe installé dans le Virage Sud du Groupama Stadium a frappé trop fort, puisque c’est dans un brouillard épais que s’est déroulée une partie de la rencontre OL-Nice, au point même que l’arbitre, qui avait d’abord saisi un engin pyrotechnique lancé vers le gardien de but du Gym, a décalé d’un quart d’heure le début de la seconde période. Le club rhodanien a promis des sanctions, et six supporters ont été pris par la patrouille, mais Jean-Michel Aulas ne veut pas en rester là, avant même de connaître la sanction que la commission de discipline de la LFP ne manquera pas de coller à l'Olympique Lyonnais.

Du côté de « Lyon 1950 », on relativise la portée de l’incident. « Aujourd'hui, il est temps pour nous de remercier tous ceux qui ont contribué à la réussite de cet anniversaire, de remercier ceux qui se sont investis au quotidien depuis plusieurs mois, de féliciter ceux qui d'une façon ou d'une autre ont participé à la réussite de ce samedi 23 novembre 2019. Il nous faut aussi adresser un fort remerciement à l'Olympique Lyonnais, notre club, et plus précisément à nos interlocuteurs quotidiens qui ont été d'un fort soutien et qui ont veillé à nous rendre la tâche aisée sur le plan logistique. Les condamnations du week-end ne changent rien. Nous assumons ce qu'il s'est passé, nous avons cadré les choses de façon à assurer la sécurité des personnes, nous déplorons qu'un mec ait trouvé utile de balancer un fumi sur le terrain et n'avions pas pour objectif de retarder la reprise du match », explique le groupe de supporters, visiblement débordé par certains des participants à ce 10e anniversaire.