OL : Le flop Sylvinho, l’erreur de l’ASSE, Mourinho… Aulas passe aux aveux

OL : Le flop Sylvinho, l’erreur de l’ASSE, Mourinho… Aulas passe aux aveux

Photo Icon Sport

Lors d’une conférence de presse téléphonique, en marge de la publication des résultats économiques de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas a commenté la situation de son équipe.

« Rien n’est dramatique » selon le président de l’actuel 14e de Ligue 1, qui reconnaît quand même une erreur de casting avec l’entraîneur Sylvinho, écarté après seulement neuf journées. « On n'avait pas assez mesuré le côté culturel lié à l'expérience de Sylvinho, a admis le dirigeant. C'est vrai que le côté un peu défensif proposé a créé un déséquilibre par rapport au jeu offensif classique de l'OL. » Lyon s'est trompé, mais tente de se montrer irréprochable dans la procédure concernant le Brésilien.

« Là, on se retrouve dans une situation juridique particulière et on ne se débrouille pas trop mal sur les ruptures de contrat... On ne veut pas faire comme notre voisin stéphanois et s'en mordre les doigts. Car ça peut coûter cher en transaction », a lâché Aulas quelques jours après la défaite à Saint-Etienne (1-0). Mais la priorité pour l’OL concerne bien le choix du futur entraîneur. A écouter le patron lyonnais, on comprend que l’heureux élu parlera français, connaîtra la Ligue 1 et possédera une certaine expérience. Soit tout l’opposé de Sylvinho… C’est pourquoi le club a contacté José Mourinho, sans succès.

Les contacts avec le « Special One »

« On a eu des échanges SMS et je me suis rendu compte de l'image de Lyon auprès du numéro 1 en Europe. Mais il va faire un certain nombre d'autres choses prochainement. Donc il n'a pas donné suite à notre proposition de rencontre car il a choisi ou va choisir un autre club », a révélé Aulas, qui a refusé de confirmer la priorité donnée à Laurent Blanc. Avant de démentir la piste Patrick Vieira, ce dernier étant lié à l’OGC Nice. Quant à l’ancien de la maison Rémi Garde, il ne fait pas partie des nombreuses candidatures reçues mais reste une « hypothèse » selon Aulas.