OL : Laurent Blanc à Lyon, c'est non et Pierre Ménès dit pourquoi

OL : Laurent Blanc à Lyon, c'est non et Pierre Ménès dit pourquoi

Photo Icon Sport

Le match nul de l’Olympique Lyonnais face à l’Olympique de Marseille, malgré une supériorité numérique pendant 70 minutes, fait grincer des dents sur les bords du Rhône.

Et pour cause, Rudi Garcia ne parvient décidément pas à faire de l’OL une équipe offensive et attractive, ce qui commence sérieusement à taper sur le système des supporters rhodaniens. Critiqué dès son arrivée à Lyon en octobre, l’ancien coach de Marseille a fait oublier les rancœurs le temps d’une épopée en Ligue des Champions cet été. Mais le début de saison catastrophique de l’OL en Ligue 1 (7 points en 6 matchs) a rouvert la boite à critiques. Dans la capitale des Gaules, le nom de Laurent Blanc est cité avec de plus en plus d’insistance par les supporters pour succéder à Rudi Garcia. Mais selon Pierre Ménès, il est assez improbable que l’ex-coach du Paris Saint-Germain accepte de relever le défi lyonnais, un an après avoir été snobé par Jean-Michel Aulas et Juninho.

« Il va y avoir une trêve hivernale qui va permettre, peut-être un jour, à Rudi Garcia de faire des bons choix. Ou peut-être à Jean-Michel Aulas de continuer l’aventure avec un autre entraîneur, mais ça n’a pas l’air de prendre ce chemin-là. Laurent Blanc à Lyon ? Déjà, Laurent Blanc ne reviendra pas à la charge, ce n’est pas son genre. Je pense qu’il n’a pas été choisi à Lyon pour de mauvaises raisons. L’inimitié de Gérard Houllier, la mauvaise influence de Noël Le Graët, qui pour des raisons qui m’échappent, le déteste. Je pense que Jean-Michel Aulas a été mal influencé. Maintenant, je pense que Laurent Blanc, avec cette équipe-là, ferait beaucoup mieux que Rudi Garcia. Espérons que cette idée arrive au cerveau des dirigeants lyonnais. Maintenant, connaissant Laurent Blanc, je ne suis pas certain qu’ayant été éconduit une fois, il ait envie d’y retourner » a fait savoir le consultant de Canal Plus, pas convaincu du tout par le fait que Laurent Blanc accepte le challenge lyonnais à l’avenir.