OL : Juninho assume Sylvinho et Rudi Garcia

OL : Juninho assume Sylvinho et Rudi Garcia

Photo Icon Sport

Revenu à l'Olympique Lyonnais l'été dernier avec Sylvinho, Juninho assume ce choix et donc cette erreur. Et il endosse également la responsabilité du choix de Garcia plutôt que Blanc.

Juninho n’était pas du genre à se cacher lorsqu’il était footballeur à l’Olympique Lyonnais, et ce n’est pas plus son style maintenant qu’il occupe le poste de directeur sportif de l’institution chère à Jean-Michel Aulas. Revenu à l’OL l’été dernier dans le rôle très important de directeur sportif, le Brésilien a grillé un premier joker en la personne de Sylvinho. Car c’est à sa demande que le président de Lyon a recruté l’entraîneur sud-américain, dont le court passage dans la capitale des Gaules a tourné au cauchemar. Et Juninho avoue s’être totalement raté avec ce choix. « Sylvinho est un très bon entraîneur. Il va réussir mais il découvrait un nouveau monde. Je me suis planté, oui. Si tu regardes les résultats, il n'était pas prêt pour prendre l'OL (…) Il y avait un staff présent depuis des années et arrive un nouvel entraîneur. Il faut pouvoir accepter de nouvelles méthodes. Ce n'est pas simple », avoue, dans L’Equipe, le directeur sportif brésilien de l’Olympique Lyonnais.

Et si Juninho endosse la venue de Sylvinho, il ne cache pas non plus qu’il était favorable à la signature de Rudi Garcia à l'Olympique Lyonnais plutôt que Laurent Blanc pour remplacer son compatriote sur le banc de l’OL. « Rudi aime la discipline. Il le fallait. Ce choix, ce n'est pas moi tout seul mais mon avis a été écouté. Sinon, ça ne sert à rien d'être là. Attention, je suis un fan de Laurent Blanc comme joueur et entraîneur, j'ai joué contre lui dans les deux cas. On a aussi discuté avec Jocelyn Gourvennec et c'est un très bon jeune entraîneur, mais vu notre situation à cet instant, Rudi avait des grosses capacités tactiques et semblait le plus capable de recevoir des coups », explique Juninho, qui estime toujours que Rudi Garcia est un excellent choix, même si les supporters ne sont pas contents. Et le dirigeant de Lyon de rappeler qu’il n’était pas là pour plaire à tout le monde mais permettre à l’OL d’atteindre ses objectifs.