OL : John Textor nouveau patron, les supporters sont dégoûtés

OL : John Textor nouveau patron, les supporters sont dégoûtés

Alors que la vente de l’Olympique Lyonnais est enfin confirmée, de nombreux supporters restent défavorables à l’arrivée de John Textor. Ces fidèles du club rhodanien, refroidis par les discussions qui ont duré pendant des mois, refusent d’accorder leur confiance au futur repreneur.

C'est confirmé, John Textor sera bien le prochain actionnaire majoritaire de l’Olympique Lyonnais. Les récentes informations récoltées par le journal L’Equipe laissaient penser que la vente serait actée dans les jours à venir. Après la révélation d’un conseil d’administration organisé en urgence vendredi, OL Groupe a annoncé la prise de pouvoir de l'Américain prévue le 19 décembre. Mais il en faudra plus pour rassurer les supporters des Gones qui se sont exprimés à travers un sondage du média Olympique-et-lyonnais.

Sur un total de 1562 votants, 83,4% auraient préféré que le rachat n’aboutisse pas ! En effet, 42,6% des sondés doutent du montage financier utilisé par John Textor pour racheter les parts d’IDG, Pathé et de la famille du président Jean-Michel Aulas. A noter que 35,9% estiment que l’Américain a bénéficié de trop de reports dans cette opération. Enfin, 4,9% des fans inquiets pointent du doigt la personnalité de l’homme d’affaires. Certains de ces supporters ont donc été invités à s’expliquer. Résultat, John Textor est notamment critiqué pour son modèle basé sur de l’argent qui ne lui appartient pas.

L'OL également critiqué

On remarque aussi que de nombreux supporters s’en prennent directement à l’Olympique Lyonnais pour sa communication. Le club avait en effet présenté John Textor en juin dernier alors que la vente était loin d’être conclue, ce qui a forcément accentué la frustration au fil des mois. Autant dire que le prochain actionnaire majoritaire ne recevra pas un accueil chaleureux de la part du public au Groupama Stadium, même si une minorité de fans, lucides, savent qu’un échec de la vente aurait plombé encore un peu plus les finances de l’Olympique Lyonnais.