OL : Gros pressing de Peter Bosz, Azmoun toujours ciblé

OL : Gros pressing de Peter Bosz, Azmoun toujours ciblé

Icon Sport

Cet été, Peter Bosz avait fait de Sardar Azmoun sa priorité pour renforcer l’attaque de l’Olympique Lyonnais au mercato.

Dans les colonnes de L’Equipe, Jean-Michel Aulas n’avait pas noyé le poisson. En effet, le président rhodanien a confirmé que l’OL avait fait son maximum pour décrocher la signature de l’international iranien du Zénith Saint-Pétersbourg. « On a tout fait pour compléter ce recrutement avec Sardar Azmoun et quand on voit les blessures aujourd’hui (Dembélé, Slimani), on se dit que cela aurait été merveilleux. Vincent et Juni travaillent bien » a lancé le président de l’OL dans les colonnes du quotidien national il y a quelques jours. La piste Sardar Azmoun n’est toutefois pas morte pour Lyon, qui espère bien recruter l’attaquant du Zénith Saint-Pétersbourg l’été prochain.

l'OL en duel avec Leverkusen pour Azmoun

L’Olympique Lyonnais a toutes ses chances dans la mesure où la priorité offensive de Peter Bosz n’a toujours pas prolongé son contrat en faveur du Zénith. Et il se trouve que pour le moment, son bail ne court que jusqu’en juin 2022. Une belle affaire à saisir pour Lyon et pour le Bayer Leverkusen, actuellement à la lutte pour la signature d’Azmoun selon le journaliste Daniele Longo. « Le Bayer Leverkusen et l’Olympique Lyonnais sont en négociations avancées pour recruter Azmoun libre » a publié l’insider, qui croit savoir que le club rhodanien fait partie des deux clubs les plus avancés dans les négociations pour recruter l’attaquant du Zénith Saint-Pétersbourg. Nul doute que ce potentiel recrutement complèterait à merveille la ligne offensive de l’OL qui a déjà fière allure avec Lucas Paqueta, Houssem Aouar, Xherdan Shaqiri ou encore Moussa Dembélé, Islam Slimani et Karl Toko-Ekambi. Et si la direction lyonnaise parvenait, en plus, à boucler ce dossier pour zéro euro, ce serait un risque très mesuré de faire venir un nouveau joueur. De quoi se réjouir de ne pas l’avoir payé 15 millions d’euros cet été…