OL : Ennjimi détruit mais pas trop l'arbitre de Caen-OL sur l'affaire Marçal

OL : Ennjimi détruit mais pas trop l'arbitre de Caen-OL sur l'affaire Marçal

Photo DR

Fernando Marçal a légèrement craqué dimanche à Caen, le joueur de l'Olympique Lyonnais venant toucher ostensiblement l'arbitre assistant au visage, alors que ce dernier calmait le jeu en pénétrant la pelouse. Dans un match plutôt facile à arbitrer, Amaury Delerue a laissé filer cette histoire, ne mettant même pas un avertissement au joueur de l'OL, à la stupéfaction générale, y compris dans le camp de Lyon. 

Interrogé sur le plateau de L'Equipe, Saïd Ennjimi a pris une position claire, enfin presque, l'ancien arbitre semblant être gêné aux entournures au moment d'évoquer la réaction de son ancien collègue. « Cela a été géré comme cela a été géré, mais soit c’est carton jaune soit c’est carton rouge. Ce n’est pas un geste qui est acceptable sur un terrain de football. Oui bien sûr qu’on peut mettre le rouge, on doit mettre un rouge, mais ce qui m’intéresse c’est de savoir la manière dont les choses se sont passées derrière. Souvenez vous du rouge mis à Marcelo en début de saison, et si l’arbitre a considéré que c’était gérable comme cela, alors pourquoi pas...mais si on regarde l’image brut de fonderie, alors ça mérite carton rouge », a expliqué Saïd Ennjimi, désormais président de la Ligue de Football Nouvelle-Aquitaine et qui forcément ne veut se fâcher avec personne.