OL : 30 points ou la porte, Bosz a son ultimatum !

OL : 30 points ou la porte, Bosz a son ultimatum !

Suite à une série de mauvais résultats en Ligue 1, Peter Bosz est clairement sur la sellette depuis le banc de touche de l’Olympique Lyonnais.

Peter Bosz passera-t-il l’hiver à Lyon ? La question mérite d’être posée. Car malgré un bon départ, avec quatre victoires lors des cinq premières journées de championnat, son OL a sombré au cours des deux dernières semaines. Défait trois fois de suite, à Lorient (1-3), à Monaco (1-2) et sur sa pelouse du Groupama Stadium face au PSG dimanche dernier (0-1), Lyon se classe sixième de la L1, à six longueurs du podium. Autant dire que l’heure est déjà grave à l’OL, où Bosz ne fait plus vraiment l'unanimité, que ce soit auprès des suiveurs, des supporters ou même de ses joueurs. 

Le vestiaire lyonnais ne comprend pas la tactique de Bosz

En effet, selon Foot Mercato, le groupe lyonnais commence à s'interroger sur les méthodes de l’entraîneur néerlandais. « Certains joueurs, à commencer par Alexandre Lacazette, ne comprennent pas toujours le schéma tactique plutôt défensif mis en place. D'autres cadres du vestiaire ont également contacté la direction sportive pour se plaindre de la tactique, en mettant le doigt sur le décalage entre le jeu offensif prôné dans le discours et la réalité du terrain avec trois milieux défensifs », peut-on lire sur le site spécialisé, qui explique aussi que le choix de laisser Thiago Mendes en défense centrale plutôt qu’un Sinaly Diomandé est incompris.

Un ultimatum avant la Coupe du Monde

Quoi qu’il en soit, Bosz sait à quoi s’en tenir. Puisque d’après RMC, une réunion de crise a eu lieu en marge de Lyon-Paris la semaine passée. Lors de celle-ci, Vincent Ponsot a fixé un ultimatum à son coach, le directeur du football de l'OL réclamant le cap des 30 points et une place sur le podium d’ici à la Coupe du Monde. Un objectif qui ne sera pas facile à atteindre, sachant que l’OL doit prendre 17 unités en sept matchs en affrontant notamment Lens, Rennes, le LOSC, l’OM ou Nice. Sans ce pécule à la trêve, l’ancien entraîneur de l'Ajax sera remercié par sa direction, et notamment par Jean-Michel Aulas, qui a de plus en plus de doutes sur Bosz. Des doutes justifiés sachant que l’OL de Bosz est parti sur les mêmes bases que la saison passée, lors de laquelle Lyon a terminé huitième, bien loin du podium et de la Ligue des Champions tant désirée…