OM : 200 ME gâchés, Marseille est l'exemple à ne pas suivre !

OM : 200 ME gâchés, Marseille est l'exemple à ne pas suivre !

Photo Icon Sport

Après les rachats de Marseille, Bordeaux ou encore Lille ces dernières années, c’est l’OGC Nice qui a connu un changement de propriétaire cet été.

Et sur la Côte d’Azur, on a raflé le gros lot puisque c’est le géant britannique INEOS qui a pris possession du club. Assurément, les supporters peuvent désormais voir les choses en grand même si en interne, on refuse de s’enflammer et de promettre monts et merveilles aux fans. Dans les colonnes de L’Equipe, le directeur général Julien Fournier a notamment expliqué que la stratégie de Nice ne serait pas de dépenser des millions et des millions en très peu de temps. En clair, même s’il ne cite jamais l’OM, il fait bien comprendre que la stratégie de Marseille version Frank McCourt n’est pas l’exemple à suivre…

« J’ai horreur de gaspiller l’argent. On ne surpayera rien mais on ne va rien sous-payer. Notre difficulté était que nous avions des ambitions supérieures à nos moyens financiers. Vous êtes alors obligé d’être dur. Si un joueur veut 20 000 euros en plus et que je ne les ai pas, je vais dire non. Il n’est pas question qu’on entre dans une stratégie de pari, où on investit 100 M€ la première année en priant pour être en Ligue des champions. Et si on n’y est pas… Des clubs ont choisi cette stratégie et on voit où ils en sont aujourd’hui. On est dans la continuité de ce qu’on a fait avant » a commenté le dirigeant niçois, qui a effectué son grand retour au club au côté de Jean-Pierre Rivère avec le rachat d’INEOS. Pour le plus grand plaisir des supporters niçois.