« Kombouaré dégage », ça tourne vite à Nantes

« Kombouaré dégage », ça tourne vite à Nantes

Vainqueur de la Coupe de France avec le FC Nantes, Antoine Kombouaré fait le bonheur des supporters qui craignent de le voir partir cet été. Mais l’entraîneur des Canaris n’est pas dupe et sait que la situation peut s’inverser.

Quelques minutes après la victoire en finale contre l’OGC Nice (1-0), Antoine Kombouaré avait déjà les pieds sur terre. L’entraîneur du FC Nantes venait de qualifier son équipe pour la Ligue Europa la saison prochaine, sans être certain de rester à cause de ses relations difficiles avec le président Waldemar Kita. De quoi inquiéter les supporters des Canaris qui souhaitent évidemment garder le technicien vainqueur de la Coupe de France, et artisan du maintien l’année dernière.

« Si je peux rassurer les supporters sur mon avenir ? Non, non, a d’abord répondu Antoine Kombouaré à Prime Video. Aujourd'hui, de toute façon, je n'ai pas pris de décision. Après, je vais être très honnête avec vous, quoi que je dise et quoi que je fasse, j'ai un contrat (jusqu’en 2023, ndlr). Je suis un entraîneur très, très heureux et je suis un homme très heureux. Donc aujourd'hui la question ne se pose pas. Par contre je sais qu'à la fin de la saison il faudra rencontrer le président pour discuter. Je suis bien à Nantes et puis surtout j'ai envie de poursuivre l'aventure. » Flatté, le Kanak sait aussi que les fans peuvent vite changer d’avis.

« J’apprécie ce moment mais… »

« Moi je sais trop comment c'est le sport. Ce sont des moments qui vont très, très vite et ça peut vite basculer, a prévenu l’ancien coach du Paris Saint-Germain. Je vais même aller plus loin. Vous voyez, ces supporters qui disent que leur plus grande crainte c'est qu'Antoine Kombouaré parte, ce sont les mêmes l'année prochaine, si je suis au FC Nantes et si on a de mauvais résultats, qui vont dire "Kombouaré dégage, Kombouaré dehors". Donc je prends beaucoup de recul. Je suis très heureux, j'apprécie ce moment. Mais ça va très vite dans un sens ou dans l'autre. » Une chose est sûre, c'est que le technicien aura toujours une meilleure cote que son supérieur à la Beaujoire.